Mon chat devient agressif, pourquoi ?

Un chat est un être sensible et il peut arriver qu’il devienne agressif sans raison apparente. Faisons le tour des raisons qui peuvent expliquer une agressivité soudaine chez le chat et voyons comment y remédier.

mal

Une souffrance cachée

Un chat peut soudainement devenir agressif à cause de douleurs insidieuses. On ne parvient pas toujours à identifier soi-même la source de ses souffrances.

Conseil : faites examiner votre chat par un vétérinaire ou un ostéopathe (nous avons dans l'association résolu de nombreux problèmes d'agressivité juste avec leur aide.)

chasse

La faim chez le chat

Quand un chat a faim, il se met en position de prédation et peut être agressif.

Conseil : fournissez à votre chat de la nourriture en quantité suffisante tout au long de la journée. Il régulera lui-même sa prise alimentaire. Le mieux pour lui : un distributeur de croquettes en libre-service.

Le besoin de chasser

Les chats domestiqués n’ont jamais vraiment perdu leur instinct sauvage. Confiné dans un appartement il se peut qu’un chat fasse preuve d’agressivité.

Conseil : enrichissez son milieu de vie : proposez-lui des jouets malins (balles, tunnels), installez des postes d’observation en hauteur ou devant une fenêtre. Un chat doit pouvoir jouer et grimper tout au long de la journée pour combattre l’ennui .

peur

La période des chaleurs

Un chat non stérilisé peut être agressif lorsque des chattes en chaleur se trouvent dans son environnement.

Conseil : stériliser son animal constitue la meilleure des préventions possibles (lire notre article sur les avantages de la stérilisation du chat).

La peur

Il peut arriver qu’un chat soit agressif par peur : une menace apparaît dans son environnement (intrusion d’un chien par exemple), il ne peut prendre la fuite ; alors, il adopte une posture offensive (caractérisée par un dos en U inversé, une queue et des poils hérissés, des membres tendus) pour intimider son adversaire.

Conseil : n’intervenez surtout pas et attendez qu’il se calme, une fois le danger passé.

dodo-main

Trop de contacts

Un chat, même s’il apprécie les contacts et les interactions, peut brutalement mettre fin à une séance de caresses ou de jeux en adoptant un comportement agressif. Il est tout simplement agacé.
Conseil : surveillez les signes précurseurs de l’agacement chez votre chat (pupilles dilatées, queue qui remue) et stoppez le contact. Continuez à jouer ou à le caresser envenimerait la situation. Pour plus de confort, utilisez des jouets, évitez le contact direct.

Un changement dans l’environnement

Un chat est très sensible aux changements qui affectent son milieu de vie et bousculent ses repères et ses habitudes. Identifiez les modifications récentes en cause : nouvel arrivant, déménagement, grossesse, changement de décoration, etc.

Conseil : si votre chat présente des difficultés lors d’un changement dans son environnement, prévenez les risques d’agressivité ou de stress en utilisant des phéromones. Branchez Feliway® dans la pièce principale de votre logement pendant au moins un mois.

calin-chaise Mon chat griffe partout :

Lorsqu’un chat fait ses griffes, il marque son territoire, c’est un besoin inné et très important pour lui. Mais quand celui-ci le fait partout, à des endroits tels que le canapé ou les murs, cela devient vite un cauchemar.

S’équiper de griffoirs ou d’un arbre à chat

Spécialement conçus pour que le chat fasse ses griffes, ils permettent au chat de faire ses griffes sans occasionner de dégâts. Il existe des arbres à chat très perfectionnés, mais sachez qu’un simple griffoir peut être adapté. L’idéal : une branche, 25 cm au moins, en bois naturel.

Conseil : ne les multipliez pas. Placez-les à des endroits stratégiques de la maison : entreposez griffoirs et arbres à chat près des zones de repos et de nourriture de votre chat ou près des zones griffées.

Et le stress dans tout ça ?

Dans certains cas les griffades peuvent être un signe de stress chez votre chat :

  • lorsque le chat multiplie les zones de griffades,
  • lorsqu’il y a plusieurs chats à la maison,
  • lorsqu’il a eu un changement dans la maison (nouvel arrivant, décès, nouveaux meubles, etc.),
  • lorsque les griffades se situent majoritairement près des fenêtres et des portes,
  • lorsqu’il y a des conflits.

Conseil : dans le cas d’un stress chez le chat, ayez recours aux phéromones, synonymes de bien-être chez le chat. Pulvérisez quotidiennement Feliway® Spray sur les zones griffées. Lorsque le chat vient frotter sa tête sur ces zones, le souci est résolu.

isa-arbrechat

ben-meuble

L'arbre à chat.

En théorie, l’arbre à chat doit remplacer l’arbre du jardin et permettre au chat d’escalader en hauteur, de griffer, de se cacher, de se reposer, de jouer et d’observer, surtout  pour les chats qui vivent en appartement. Il va contribuer au bien-être et à l’équilibre, tant physique que psychologique du chat d’intérieur.

La taille de l’arbre à chat

Commencez par évaluer le taux d’encombrement que vous pouvez ou souhaitez lui accorder. Ensuite, il faut savoir que sa taille dépendra largement de la taille de votre chat. Plus ce dernier sera petit, moins vous aurez besoin d’une taille importante. Pour un chaton, privilégiez un petit arbre à chat.

Sachez toutefois que les chats aiment se poster en hauteur pour se reposer et observer leur environnement. Donc, n’hésitez pas à le prendre suffisamment grand et placer près d'une fenêtre fermée.
Si vous avez plusieurs chats, l’arbre à chat devra être nécessairement plus imposant pour que chacun y trouve sa place. Attention : il faut qu'il soit stable. Il se compose généralement d’un tronc principal, d’escaliers et d’une ou plusieurs plateformes. Pour stimuler son intérêt, proposez à votre chat un support doté de multiples cachettes et palettes d’activité. La présence d’une zone de repos (souvent la plus haute) et d’une zone de type griffoir est vivement conseillée. Vous pouvez aussi utiliser un de vos meubles !