Corine Pelluchon, professeure de philosophie et membre d'honneur depuis début 2018

C'est avec un plaisir non dissimulé que nous accueillons Corine Pelluchon en tant que membre d'honneur, et ce depuis le début de cette année 2018. Corine Pelluchon est une philosophe française, professeure de philosophie à l'université Paris-Est-Marne-la-Vallée et auteure d'une dizaine d'ouvrages, dont Manifeste animaliste. Politiser la cause animale (Alma, 2017) et Éthique de la considération ( Seuil, 2018).

Voici ce qu'elle nous dit : " C'est avec  plaisir que j'accepte d'être membre d'honneur de votre association. J'ai moi-même adopté une chatte dans une association ; elle ne vivait pas dans la rue, mais elle avait été malmenée. Je suis amoureuse des chats et trouve qu'il est essentiel de les stériliser, de les soigner et de leur apporter de l'amour. Sans des associations comme la vôtre, de nombreux chats périraient dans l'indifférence générale."

Végane depuis deux ans, elle élève le débat sur l'avenir de l'humanité à travers l'avenir des animaux : l'un ne peut plus aller sans le respect de l'autre pour que tous puissent vivre en fonction de leurs besoins. Nous sommes vraiment très honorés de son soutien.

Pour les 30 ans de l'association, il ne pouvait y avoir de plus belle reconnaissance.

Vous allez pouvoir découvrir ci-dessous sa relation privilégiée avec Boulie, minette chartreuse au lourd passé.

"J'ai adopté Boulie, qui, au départ, s'appelait Tess. C'est une chatte grise que je suis allée chercher à Blois à la fin du mois d'octobre 2010.
Elle était depuis une semaine dans une famille d'accueil, chez une jeune femme absolument charmante, mais cette petite chatte qui avait alors presque deux ans avait connu bien des malheurs auparavant : née, avec sa soeur et son frère, du croisement entre une chatte de gouttière et un mâle Chartreux, elle avait vécu dans un foyer instable, car le père de famille était alcoolique et s'en prenait aux chats qui ont alors été confiés à une association. Malheureusement, la bénévole qui s'en est occupée initialement a délaissé cette petite chatte, l'affamant et la laissant seule des journées entières. Quand l'association "Félin pour l'autre" s'est aperçue des mauvais traitements que subissait Tess qui avait perdu ses poils, elle l'a soignée et confié à des bénévoles responsables, dont cette jeune femme résidant à Blois. J'ai regardé sur le site de "Félin pour l'autre" et ai été tout de suite frappée par l'air triste  de cette petite chatte qui n'avait pas eu la vie qu'elle aurait dû avoir et n'avait pas été remarquée...
Quand je suis allée la chercher, elle était avec un autre chat, plus jeune et séducteur. J'ai vu que, tout en étant très maigre, elle avait le ventre gonflé. Elle semblait bien chez la personne qui l'avait recueillie, mais elle n'aimait pas tellement la présence du jeune chat. Ce trait de caractère, qui associe la douceur, le besoin de sécurité et une jalousie féroce à l'égard des autres chats, s'est accentué et celle que j'ai surnommée Boulie fait la chasse à tout animal osant s'approcher de la maison quand je suis en vacances. Quand Boulie est arrivée chez moi, après un voyage en voiture qui a été assez pénible, car elle miaulait sans cesse, elle s'est tout de suite bien adaptée. Je la vis découvrir mon appartement qu'elle a immédiatement investi comme étant son territoire, ne délaissant aucune pièce et appréciant particulièrement son arbre à chat. Au départ, elle ne supportait pas que je m'absente même quelques heures et se cachait dès que quelqu'un venait me voir. Aujourd'hui, elle vient voir mes invités ou pas et elle a ses têtes. Elle déteste tellement la voiture que  j'hésitais à partir en week-ends. Sans doute est-ce aussi pour cela que j'ai commencé à l'appeler Boulie: non seulement elle peut battre les autres chats qui font le double de son poids (she bullies the other cats), mais, de plus, c'est mon petit boulet car en voiture, voire en train, on l'entend miauler pendant des heures...
Boulie est aujourd'hui une chatte de dix ans, belle, calme, sûre d'elle, une reine. Elle sait qu'elle est en sécurité. Elle a une petite taille et pèse 3, 5 kg, mais son corps est plus harmonieux que lorsque je l'ai adoptée. Elle a toujours une jolie tête fine et intelligente et n'abîme rien, ne me réveille jamais, même lorsque je me lève plus tard que d'habitude. Elle est est douce et déterminée, très câline et se frotte en ronronnant contre moi pour avoir des caresses. Elle est toujours là quand je travaille et monte parfois sur le bureau, juste à côté de l'ordinateur.
Une adoption est tout sauf un hasard. L'animal que vous choisissez (et qui vous choisit, mais, dans mon cas, je l'ai choisie et elle m'a reconnue) entre en résonance avec quelque chose de profond, voire d'inconscient, en vous. Sa vie difficile, son caractère fort, ce côté féroce qui fait que cette gentille chatte qu'est Boulie se transforme en tigresse, reflètent aussi une part de moi-même. Au fur et à mesure, je me suis rendue compte que nous nous ressemblions. Je tiens tellement à cette petite chatte qui me fait sourire dès que je me lève le matin qu'il m'arrive souvent de me dire qu'elle est l'un des êtres qui comptent le plus dans ma vie."