« Il faut payer quand on adopte ? »

chaton main« Il faut payer quand on adopte ? »

Quelle est la famille d'accueil qui n'a pas entendu cette réflexion !

Les prix moyens pour l'adoption d'un chat vont de 50 à 180 euros, en fonction de son âge, de son aspect, de son caractère, de ses antécédents médicaux.
Cette somme correspond à un chat stérilisé, identifié, déparasité, vermifugé, éventuellement vacciné ou testé, soigné (pour ceux qui sont rentrés malades ou accidentés), nourri pendant plusieurs mois. Il suffit de se renseigner auprès d'un vétérinaire, de vérifier le prix des croquettes et des produits vétérinaires : vermifuges, pipettes, lait pour chaton.... et tout d'un coup, cela paraît plus clair !

Si une famille ne dispose pas de 130 euros pour rembourser une partie des frais engagés par l'association, comment pourrait-elle entretenir un animal pendant 15 à 20 ans ? Comment fera-t-elle pour le soigner ?

Les chats abandonnés sont rarement stérilisés. L'abandon est réalisé pour les femelles quand elles attendent des petits, pour tous quand ils déclarent une maladie grave ou pas. Peu importe, on jette et on reprend du neuf ! L'association est là pour s'occuper d'eux... et pour payer.

Quand l'association récupère un animal, il est dirigé vers un vétérinaire. Il faudra le soigner, l'entretenir au quotidien ; tout cela à un coût qui, multiplié par le nombre d'animaux hébergés, devient vite vertigineux. La nourriture et les caresses sont prises en charge par la famille qui accueille l'animal. Si ce n'est pas un geste d'amour je ne sais pas ce que c'est ! Mais ce n'est pas une raison pour ne pas reconnaître le coût de la nourriture.

L'association existe grâce à l'abnégation des bénévoles, grâce aux dons et cotisations des adhérents. Nous avons des dépenses qui, bien que réduites, existent ! Ainsi, nous devons faire face aux frais administratifs et postaux, ainsi qu'aux impressionnantes factures des vétérinaires, sans parler des soins particuliers, du lait des chatons et de la nourriture spéciale pour chats malades…

Alors, peut-on toujours penser que l'association gagne de l'argent lorsqu'elle demande une participation qui ne couvre qu'une petite partie des frais engagés mais qui, en revanche, responsabilise un tant soit peu l'adoptant ?

Il existe une solution toute simple pour obtenir un chaton gratuitement : il suffit d'aller se promener dans la rue et de se baisser. En ce moment, il y en a à foison. Celui qui sauve de lui-même un animal et l'assume selon ses moyens accomplit un acte remarquable. A contrario, ceux qui chipotent le prix lors d'une adoption ou marchandent auprès de la famille d'accueil n'ont aucun respect du vivant, ni de la personne qui les reçoit.

Maintenant, tout le monde connait le juste prix ! Nous vous souhaitons une belle adoption dans l'association. Cela reste un acte d'amour que d'offrir un coin de sa maison et de son cœur. Vous serez récompensé en retour par tout ce que l'animal va vous donner et vous apprendre et ça ... ça n'a pas de prix !