L'accueillir et le comprendre

2014-01-02 19.22.25En faisant le choix de l'adoption, vous sauvez un animal qui, bien souvent, a subi un stress soit parce qu'il a perdu son maître décédé, soit parce qu'il s'est « égaré » de la maison et que NON TATOUÉ, il a été impossible de retrouver son propriétaire. Ou tout simplement, il a été ABANDONNÉ.

En lui donnant aujourd'hui un foyer, vous lui donnez un nouveau départ dans la vie. Il est prêt à vous accorder sa confiance, même s'il a déjà été trahi.

Montrez-vous digne de cette confiance et ne le décevez pas !

L'accueil du chat

Avant que votre chat n'arrive chez vous, tout doit être prêt pour l'accueillir dans son nouvel univers. Selon les conditions dans lesquelles il va vivre, il vous faudra faire quelques aménagements dans l'appartement, la maison et le jardin afin d'assurer son bien-être et surtout sa sécurité.

Préparez son coin : litière, gamelle, bol d'eau fraîche, herbe à chat, jouet, griffoir.

La litière doit être placée dans un endroit calme, à l'abri des regards pour qu'il ne se sente pas observé, facilement accessible, mais toujours éloignée des écuelles à nourriture.

Vous habitez un pavillon

Gardez-le à l'intérieur (dans une pièce uniquement, surtout si vous avez d'autres animaux) et puis laissez-le, au fil des jours, s'approprier la maison et accompagnez-le dans le jardin et rentrez-le.

Pour le mettre en contact avec les autres animaux, il ne faut pas forcer le premier contact entre eux, mais les laisser faire connaissance naturellement. Ils vont se découvrir par l'odeur et bien sûr, il ne faut pas laisser une situation de conflit dégénérer ! Vous pouvez caresser à pleine main la tête de votre chat et puis faire de même sur le nouveau, renouveler l'opération souvent dans la journée et les jours suivants : cela mélange leurs odeurs et ils sont moins agressifs par la suite, lors de la rencontre.

Les chats adultes, entre eux, savent prendre place dans un groupe de chats.

Si votre chien vous écoute à la voix, et qu'il ne chasse pas les chats, laissez les animaux se découvrir sous votre surveillance.

Evitez de le laisser sortir la nuit : les phares de voiture aveuglent les chats et ils se font écraser.

Vous êtes en appartement

Protégez les balcons et fenêtres. Il existe des protections en croisillon bois, par exemple. Il peut arriver qu'un chat prenne l'habitude de se poster sur une balustrade sans que rien de fâcheux n'arrive pendant des mois. Mais il suffira qu'un oiseau passe à sa portée pour que l'animal oublie toute prudence et tombe dans le vide.

Le chat que je viens d'adopter se cache et ne mange pas

Excellent article vu sur : http://tribuvelue.canalblog.com

Quand on adopte un chat, on imagine quelquefois qu'il va immédiatement être à son aise et s'installer sur un coussin moelleux dès sa sortie de la caisse de transport.

Inutile de préciser que cela se passe rarement ainsi.
J'ai connu quelques chats qui étaient si cools qu'il ne leur fallait que quelques minutes pour se sentir chez eux en arrivant chez nous, mais la grande majorité adopte un comportement qui va de "terrifié" à "prudent" en passant par tous les degrés de méfiance possibles.

Quand vous adoptez un chat, quel qu'ait été son comportement dans sa famille d’accueil, ce n'est en rien une indication du comportement qu'il aura lors de ses premières heures chez vous. Il retrouvera le comportement décrit par la famille d'accueil ensuite.
J'ai vu des chats en cage de fourrière totalement soumis et d'une incroyable docilité se transformer en purs sauvages une fois libérés.
Quel que soit son âge, son histoire, son niveau de sociabilité ou de timidité, un chat a besoin d'un temps d'observation qui lui permettra de s'adapter à son nouvel environnement.

Voici les précautions à prendre pour que l'arrivée de votre compagnon se déroule le plus sereinement possible.

Avant l'arrivée du chat
dans votre foyer :

  • Fermez toutes les issues lui permettant de fuir vers l'extérieur : fenêtres, portes, baies vitrées, chatière, etc.

  • Bloquez tous les accès à des cachettes (par des planches, des coussins, des couvertures) qui vous soient inaccessibles et/ou présentent un danger pour le chat : coffrages de baignoire, meubles de cuisine intégrés, etc.

  • Installez toutes les affaires de votre chat en n'oubliant pas de mettre quelques gouttes de javel au fond du bac à litière de façon à ce qu'il le repère dès le début.

  • Si vous le savez craintif/timide, branchez des diffuseurs de phéromones (type Feliway) quelques heures avant son arrivée.

  • Quand c'est possible, demandez qu'on vous donne son jouet préféré ou la couverture sur laquelle il dormait. Éventuellement, fournissez à sa famille d’accueil un linge (serviette éponge, couverture polaire, etc.) qu'elle installera sur son dodo préféré et qu'elle apportera le jour du placement pour qu'il arrive avec un objet déjà porteur de son odeur.

  • Soyez aussi calme et détendu que possible et, si vous avez des enfants, expliquez-leur que vous comprenez parfaitement leur joie d’accueillir un compagnon, mais que la meilleure façon de lui souhaiter la bienvenue est de le faire calmement pour éviter de l'inquiéter.

  • Enlevez des étagères tout ce qui casse et ce à quoi vous tenez, virez les plantes toxiques ou placez les hors de portée tout en ne perdant pas de vue que peu d'endroits resteront bien longtemps hors de portée d'un chat suffisamment motivé.

A l'arrivée du chat et s'il est le seul minet dans la maison :

  • Posez la caisse de transport encore fermée dans la pièce principale.

  • Laissez la caisse fermée pendant quelques minutes, afin que le chat enregistre déjà certaines informations sur le lieu et les personnes.

  • Ouvrez la caisse, mais ne faites pas sortir le chat "de force", laissez-le décider du moment où il voudra émerger de sa boîte.

A ce stade, certains chats sortent relativement tranquillement et commencent à explorer leur nouvel environnement, parfois en longeant les murs, parfois parfaitement sereins en traversant la pièce, reniflant pour faire connaissance avec leur territoire et se frottant aux meubles et à vous pour y déposer leur odeur.

Si le chat arrive dans une maison où vit déjà un autre chat, voire plusieurs autres : 

La procédure est la même à la grosse différence près que vous n'allez pas installer la boîte de transport dans la pièce principale, mais dans une chambre ou dans la salle de bain. Avec tout le confort félin, bien sûr (croquettes, litière, eau, dodo).
Au début, le nouveau chat ne va pas sortir de cette pièce et il va commencer à l'explorer. Et les odeurs ambiantes vont lui indiquer tout de suite qu'il vient d'arriver sur le territoire d'un autre chat (ou plusieurs). Immédiatement, votre chat va également savoir qu'un nouveau vient de poser une patte chez lui et pour éviter qu'il ne le prenne pour un intrus, il va falloir prendre le temps des présentations.
Parce que les chats ne se serrent pas la patte d'emblée en se disant bonjour les yeux dans les yeux, vous aviez remarqué ! Partager son territoire, pour un félin, c'est partager quelque chose de très intime et de très précieux : c'est sa maison, son refuge, l'endroit où il peut se détendre à fond (dormir sur le dos par exemple). En comparaison, pour un humain, cela pourrait être la chambre, votre chambre : laisseriez-vous une personne que vous ne connaissez pas y entrer comme cela ?
Votre Mistigri, tout cool qu'il est avec vous, serait bien contrarié de voir arriver un copain sans avoir eu des présentations dans les formes... et cela risque de tourner à la bataille rangée, au pugilat pur et dur. Chez les chats, une faute de tact, ça ne pardonne pas. Et c'est vous qui devez organiser cela.

Donc pas de blague : le nouveau minet doit d'abord être confiné dans une pièce.
Vous avez ensuite des choses à faire pour que tout aille bien : vous ferez l'exercice tout simple de caresser le nouveau et surtout ses joues, pour ensuite aller caresser votre chat, sans vous laver les mains entre deux, bien sûr. Vous transporterez ainsi les parfums du nouveau chat sur le pelage de votre minet, qui va les "intégrer" naturellement en se léchant. C'est à faire dans les deux sens, bien sûr.
Votre minet va aller renifler sous la porte de la chambre du nouveau, il risque même de s'en éloigner en grognant. Ce n'est pas grave : laissez-le faire et expliquez-lui ce qui se passe. Et n'ayez pas peur de lui en parler : je ne sais pas s'il y a des études qui montrent que parler aux chats ne sert à rien, et ça tombe bien, car dans le doute, faites-le !
Quand vous verrez le comportement de votre chat se tasser un peu, que le nouveau regarde la porte avec un intérêt croissant, entrebâillez-la et voyez comment cela se passe. Quoi qu'il en soit, restez présent(e) au moment où vous laisserez le nouveau explorer la maison de façon à surveiller les réactions et bien veiller à lui laisser le champ libre s'il veut revenir dans sa chambre.

Avec les chats craintifs/timides, cela ne se passe pas ainsi.
Soit le chat refuse tout simplement de sortir de la caisse de transport, soit il en jaillit et fonce vers la première cachette possible.
Dans les deux cas, pas d'inquiétude, pas de cris, pas de stress : c'est une réaction tout à fait normale pour un chat inquiet.
On n'essaie pas de débusquer le chat, de le faire sortir de force, de le toucher de force également... Bref, en un mot comme en cent : on lui fiche la paix et on installe ses affaires (nourriture, eau, litière) à proximité de sa cachette s'il n'est toujours pas réapparu dans les trois heures qui suivent.

Le chat peut très bien rester caché pendant deux ou trois jours en ne sortant tout d'abord que la nuit quand tous les humains dorment, puis quand vous êtes présent, retournant à toute vitesse dans sa cachette au moindre de vos mouvements.

Ne changez rien à vos habitudes (sauf si vous avez l'habitude d'écouter la musique à fond ou de passer l'aspirateur tous les jours !), vaquez à vos occupations en restant aussi naturel que possible, n'hésitez pas à parler au chat, même s'il est caché. Agissez comme si sa présence et la vôtre en ce lieu étaient tout à fait normales. Montrez-vous parfaitement serein.

S'il vous regarde, ne le fixez pas dans les yeux, car en langage félin, c'est une provocation. Clignez doucement des paupières et détournez lentement le regard : c'est pour lui un message de paix et d'amitié.

Vous pouvez, sans insister si le chat n'est pas réceptif, l'inciter à jouer ou lui proposer à la main quelques aliments appétissants.

Ce qu'il faut savoir pour ne pas s'inquiéter inutilement :

  • S'il ne mange pas pendant quarante-huit heures, ce n'est pas un problème et c'est très compréhensible pour un chat inquiet. Rarissimes sont les chats qui se laissent volontairement mourir de faim et ce sont en général des animaux dont l'odorat est défaillant et qui refusent de manger des aliments qu'ils ne sont plus capables d'identifier.

  • S'il dort dans son bac à litière, ce n'est pas parce qu'il n'a rien compris ou qu'il n'aime pas le "dodo" que vous lui avez préparé, c'est uniquement parce que l'odeur de son urine le rassure. Il arrêtera spontanément quand il sera détendu.

  • Il arrive qu'un chat récemment installé déclenche un coryza. Ce n'est pas grave : c'est lié au stress. Demandez un petit traitement antibiotique à votre vétérinaire et tout rentrera dans l'ordre.

  • Si on change brutalement l'alimentation d'un chat à son arrivée, il y a de gros risques pour qu'il fasse une diarrhée. Il est donc prudent de se renseigner sur son alimentation habituelle et de ne la changer que très progressivement.

En clair et pour résumer : il est tout à fait normal que votre compagnon ne soit pas immédiatement à l'aise chez vous.
Laissez-le prendre ses marques, reconnaître son nouveau territoire et ses habitants, venir à son propre rythme.
Ne vous inquiétez pas, tout va bien et tout rentrera dans l'ordre.
Faites simplement confiance à l'extraordinaire capacité d'adaptation qu'ont TOUS LES CHATS, quels que soient leur âge, leur histoire, leur caractère. 

mars 2009.