Sia, tricolore, 2 ans et demi

NÎMES – Sia est née au Camp des Garrigues, à Nîmes, auprès des militaires et parmi d’autres chats.
Ma mère et moi l’avons capturé pour qu’elle soit stérilisée et identifiée, mais nous ne savions pas, à ce moment là, que c’était une minette qui n’était pas sociable avec l’homme.
Je l’ai accueilli chez moi et j’ai donc commencé sa sociabilisation.
Aujourd’hui, cela fait quatre mois que Sia est à la maison. Aujourd’hui, elle a la possibilité de trouver sa famille pour la vie, car elle a appris à aimer l’homme.
Le début de notre cohabitation a été difficile pour elle, car naître dans la rue et y vivre jusqu’à ses deux ans, puis se retrouver dans un appartement du jour au lendemain constitue un gros changement.
Les deux premiers mois, elle vivait cachée la plupart du temps, sauf quand elle s’amusait avec mon chat Milo.
Mes deux chats lui ont permis de prendre confiance et de s’épanouir.
Alors évidemment, Sia aura besoin de la compagnie d’un autre chat.
Elle dort souvent auprès de Milo et Mia et a besoin d’être proche des chats avec qui elle vit.
Sia est assez curieuse ; elle est souvent en face de moi, m’observe ou vient jeter un coup d’œil quand je suis dans une pièce où elle n’est pas.
Elle est très gourmande et c’est ce qui m’a aidé à l’approcher et à lui donner confiance en moi.
Au départ, quand je venais la voir pour des caresses, ou même simplement pour lui parler, elle feulait pour me faire comprendre qu’elle ne voulait pas que je l’approche.
Un jour, un déclic s’est produit et j’ai pu l’approcher sans qu’elle soit sur la défensive. Elle m’a laissé la caresser et a apprécié ce contact.
Cela a été un jour assez spécial pour elle et pour moi, c’était le commencement !
 
 

 

Chaque jour, il y avait un nouveau progrès. Elle a appris à ne plus se cacher au moindre bruit et à jouer avec moi, et pas seulement avec mes chats ou toute seule. Elle a appris à se laisser approcher pour se faire caresser par des personnes inconnues.
Elle a appris à rester tranquille sans avoir peur et en continuant sa petite vie lorsque des personnes viennent chez nous.
Quand je lui donnais sa pâtée, elle mangeait toujours cachée et maintenant, elle vient jusqu’à moi pour avoir sa gamelle.

Une dernière chose de sa part qui m’a énormément touché : quand je lui ai parlé, en lui disant : « Tu veux manger ? », j’ai eu une réponse de sa part. Je l’avais déjà entendu parler à mes chats avec sa petite voix mais là… c’était sa vraie voix, une voix confiante et grave, alors que je pensais qu’elle en aurait une plutôt dans les aigus.
Je vous raconte tout cela pour que vous mesuriez tous les progrès que Sia a fait en peu de temps.
Il faut savoir que Sia aura besoin d’un temps d’adaptation.

En ce qui concerne la nourriture, elle est habituée à manger des croquettes à volonté et un peu de pâtée chaque jour. Elle n’est pas du tout agressive, elle ne mord pas, elle ne griffe pas et elle est propre.
Sia aura besoin de tranquillité par moment et elle vous le fera comprendre avec son corps et ses pattes. C’est ainsi qu’elle s’y prend quand elle veut que j’arrête de la solliciter.
Les enfants doivent être conscients que de s’occuper d’un chat n’est pas un jeu. Tout comme eux, ils ont besoin de patience, de douceur et d’amour. Sia connait les chiens.

Elle peut vivre en appartement, mais avec terrasse ou balcon, car elle en a besoin pour se prélasser.

Si vous souhaitez l’adopter, contactez Marion au 06 04 52 74 10.

Une participation aux frais vétérinaires s’élevant à 120 €, dont 40 € en espèces, vous sera demandée. Le solde peut être réglé en un ou deux chèques.

Prévoyez une carte d’identité et un justificatif de domicile, ainsi qu’une boîte de transport.

L’adoption sera effectuée dans le cadre d’un contrat d’adoption, qui engage l’adoptant à s’occuper correctement de l’animal. Nous nous réservons le droit de visiter le chat, comme il est mentionné dans le contrat.

Toute adoption doit être un acte mûrement réfléchi et non juste un coup de tête. Elle dure toute une vie. Il faut penser aux frais, tant alimentaires que vétérinaires, qu’un tel engagement engendre, mais aussi au mode de garde lors de vos longs déplacements ou vacances.

Notre vocation est de placer au mieux les animaux pour qu’ils soient le plus heureux possible, ainsi que leurs propriétaires. À lire avant l’adoption : l’adoption  et une fois l’adoption effective : nos conseils

Articles recommandés