NÎMES – Oui c’est vrai, Pépé le Moko est un chat exceptionnel. Je vous vois d’ici dire : « Ahhh mais moi aussi j’avais un chat exceptionnel… il faisait ceci ou cela… » Ou encore : « Un jour, il a fait un truc extraordinaire… » Nous sommes d’accord et cela n’enlève rien au caractère unique de votre minet. Mais bon, Pépé le Moko, il a quelque chose : une personnalité, un charisme (sans jeux de mots).
Son histoire parle pour lui et voyez plutôt ce que dit sa famille d’accueil :
« J’ai été contactée par Camille le vendredi 16 juillet à 17 heures passées. Elle m’appelle au secours : son voisin Manu vient de trouver un chat dans un état lamentable et il a besoin d’aide. Je n’ai pas d’autres détails, je sais juste qu’il va très mal, qu’il ne mange pas et qu’il est apathique, en grande difficulté. Il faudrait aller d’urgence chez un vétérinaire. Je rencontre comme prévu, devant la clinique, le voisin de Camille et sa compagne, stressés par l’état du chat, qu’ils ont installé dans une boîte de transport pourvue d’un hublot achetée pour l’occasion. Très pratique le hublot : derrière lui, il y a un minet avec la tête complètement déformée, un œil presque fermé. Un abcès lui mange la moitié de la figure… Nous prenons notre courage à deux mains, parce qu’à ce stade, nous avons peur pour la vie du chat, et entrons dans la clinique. J’explique la situation en m’excusant mille fois de ne pas avoir prévenu de l’arrivée du minet. Mais il y a urgence et j’ai bien conscience qu’il est 18 h 45… Le temps que nous attrapions le minet et que nous l’amenions, la pendule a tourné. Le vétérinaire voit instantanément sa soirée fichue et m’envoie avec le matou dans la salle de consultation, en attendant qu’il soit libre. Curieuse, j’ouvre la boîte pour prendre contact avec le chat. Avec le recul, je me rends compte qu’il ne faut pas faire cela : imaginez s’il se soit échappé toutes griffes dehors ! Mais toute à mon insouciance, je lui parle et le regarde de plus près. Il souffre et ne bouge pas beaucoup. Tiens, il y a une goutte au fond de sa boite… cela vient de sa joue ! Je ne vais pas vous raconter la suite en détails, car il faut préserver les âmes sensibles, mais je peux vous dire que deux mains ne suffisaient pas pour tenir le chat d’un côté et attraper le papier absorbant accroché au mur de l’autre. Il y a eu des moments où j’ai dû choisir le papier… le chat se faisait la malle dans la salle et j’avais gagné le droit de nettoyer le sol derrière lui, ramener le minet sur la table et recommencer. J’ai aussi pu évaluer ce jour-là que mes bras étaient trop courts et que j’avais manqué d’à propos ! Parce que bien sûr, rapprocher la table et le minet du papier absorbant ne m’est pas venu à l’idée… tout allait trop vite, en fait. Bref, le vétérinaire avait vu à l’entrée un chat avec une tête comme un melon et il a trouvé le même avec une tête normale dans les bras d’une bénévole un brin essoufflée et décoiffée. Trop maigre et efflanqué, la peau abimée sur le dos par endroits, la tête déformée, ce pauvre minet faisait peine à voir. Et pour couronner le tout, il sentait extrêmement mauvais. Mais vraiment. Le surnom de Pépé le Pew (Pépé le Putois en français) est rapidement venu à l’esprit… Une fois soigné, les consignes nous ont été données et nous sommes repartis tous les quatre, les voisins, le chat et moi. Il a été installé dans une énorme boîte de transport habituellement utilisée pour les gros chiens, avec le confort standard. Nous lui avons souhaité une bonne nuit…Le lendemain matin et les jours qui ont suivi ont été ceux de l’approche et de la découverte. Voyez sur les photos son regard : c’est celui d’un minet qui a traversé des histoires terribles. Petit à petit, il a repris du poids, sa joue s’est cicatrisée et il a pu être stérilisé et identifié. Une dent abimée a dû être enlevée et son âge a été estimé à 10 ans environ.
Aujourd’hui, nous le connaissons mieux : il est adorable, super câlin et très gourmand : il ferait n’importe quoi pour un sachet de pâtée ! Il reprend du « poil de la bête » comme l’on dit ! Cette expression est d’ailleurs particulièrement adaptée à son cas, car son pelage repousse petit à petit. Sa queue était vraisemblablement en panache et le temps nous en dira plus. C’est un très grand chat, très élancé avec des pattes énormes. Il a absolument besoin d’un extérieur sécurisé s’il vous plait, nous y tenons. Même pas très grand, mais sans voiture ni chien. Un endroit vraiment cool où il pourra se poser et oublier la rue. Et d’ailleurs, pour l’aider à passer à autre chose, nous avons changé son nom en Pépé le Moko, parce qu’il a la classe…
Une dernière chose : savez-vous comment Pépé a fait pour sauver sa vie ? Il a planté son regard de chat malheureux dans les yeux de l’humain qui s’est arrêté devant lui : Manu. Ce dernier a été touché par son comportement de chat en souffrance. Pépé a miaulé. Il a appelé à l’aide. Et Manu a fait le reste (encore merci!).
Voilà, vous savez tout (ou presque) sur Pépé le Moko. Nous n’avons pas d’informations sur son histoire, sur ses dix années de vie, mais avons le projet de lui offrir une bonne retraite avec sachets, un bout de jardin/terrasse et câlins à volonté.
Si vous êtes en mesure de lui assurer cela, venez le rencontrer en téléphonant à Hélène B., joignable au 06 10 71 23 27. Vous aurez le temps de réfléchir à son adoption, car il a actuellement un traitement pour son pelage. Nous attendrons que ce point soit complètement réglé pour le laisser partir vers sa nouvelle vie.

Une participation de 40 € en espèces vous sera demandée.

Prévoyez une pièce d’identité, ainsi qu’un justificatif de domicile.

L’adoption sera effectuée dans le cadre d’un contrat d’adoption, qui engage l’adoptant à s’occuper correctement de l’animal. Nous nous réservons le droit de visiter le chat, comme il est mentionné dans le contrat.

Toute adoption doit être un acte mûrement réfléchi et non juste un coup de tête. Elle dure toute une vie. Il faut penser aux frais, tant alimentaires que vétérinaires, qu’un tel engagement engendre, mais aussi au mode de garde lors de vos longs déplacements ou vacances.

Notre vocation est de placer au mieux les animaux pour qu’ils soient le plus heureux possible, ainsi que leurs propriétaires. À lire avant l’adoption : l’adoption  et une fois l’adoption effective : nos conseils

Articles recommandés