Jack Sparrow, 7 ans

250 268 712 426 433

NÎMES – « J’ai été trouvé errant dans les rues de Nîmes. J’étais mal en point, car j’avais très mal à mon œil, qui avait doublé de volume. Au début, on m’a pris pour une chatte, mais je n’ai rien dit… Je ne pensais qu’à une chose : que l’on m’aide, par pitié !

La jeune fille qui m’a secouru travaillait beaucoup et a eu du mal à fixer un rendez vous avec le vétérinaire. Enfin,  j’ai pu consulter, mais après, on a encore dû m’aider, faire des soins, etc. C’est alors que j’ai eu la chance d’être recueilli par Ingrid.

Il a fallu que je retourne chez le vétérinaire. C’est à cette occasion que l’on a découvert que je n’étais pas une minette, mais un mâle castré par l’association ! Cela aussi je le savais, mais impossible de communiquer clairement avec les humains ! J’ai erré dans les rues de Nîmes au gré des nourrisseurs. Mais maintenant, je suis bien fatigué.
Indgrid a remué ciel et terre pour que je sois à nouveau un chat en bonne forme. Nous avons vu des spécialistes pour matous, et au passage j’ai perdu mon œil. Mais elle m’assure que je suis encore plus craquant : il parait que je pourrais avoir un rôle dans un film ! Comme je n’avais pas vraiment de nom attitré, elle m’a baptisé Jack Sparrow. 

Après deux mois passés dans ma famille d’accueil, il est temps que je parte vers de nouvelles aventures. J’ai été également soigné pour une gingivite et on m’a fait un détartrage.

Aujourd’hui, je suis  un chat âgé de sept ans, en pleine forme. Je suis identifié. »

Voici les recommandations de sa nounou :

Jack a besoin d’une famille qui pourra lui apporter de l’attention, car il est très craintif et très angoissé par tout changement de situation. Son point fort est sa gentillesse.

Le 12 mars 2022, rebaptisé Loulou, Emmanuelle m’a ouvert ses bras et je m’y suis réfugié avec bonheur.

J’avais enfin trouvé une maitresse aimante pour la vie.

Articles recommandés