vide grenier le 7 juillet à Nimes.

vide-grenier-ruebeaucaire-treizeUne journée sur un vide-grenier est souvent synonyme de marathon et les conditions climatiques ont toutes leur importance.
Hier par exemple, notre petite équipe avait prévu des coureurs de fond et des équipe en relai. La logistique du stand sur place a été rapidement réglée, c'est l'avantage des équipes qui se connaissent bien.
Comme sur toute place sportive, on a des surprises, voire de très bonnes, on pourrait même dire des révélations. Invitée par Nathalie et rapidement mise au parfum, Isa la Celte nous a impressionnées, prenant en charge la vente des vêtements d'une main de maître et je vous jure avoir vraiment cru qu'elle en avait fait son métier! Les passants étaient interpellés, alléchés et rares sont ceux qu'elle a laissé repartir sans quelque chose. Donc on peut dire qu'elle a pris la tête de la course devant nos yeux admiratifs et je la remercie au nom de toute l'équipe car je pense qu'elle nous a fait une démonstration brillante de la vente en vide-grenier. Je vois mal comment nous pourrions nous passer d'elle sur les prochains mais j'ai bon espoir qu'elle revienne car il semble qu'elle se soit bien amusée aussi.
Isa la Celte repartie vers ses occupations la deuxième partie de la journée fût plus calme, la chaleur ayant commencé à frapper de façon uniforme tant sur les clients que sur nous. Ecrasés de chaleur, nous essayions de faire bonne figure devant des passants qui étaient tout aussi épuisés. Il était temps de trouver un second souffle car nous ne nous voyions pas aller jusqu'au bout dans des conditions pareilles. Les bougies mises en vente sur le stand dégoulinaient et nous ne valions guère mieux!
L'arrivée de Stéphanie L, en famille et mini-toutou tonique, a été cette fraiche brise tant attendue et elle a pris les choses en main rapidement devant notre épuisement. Dans un dernier effort et sur sa suggestion, nous avons déménagé le stand. Evidemment, c'est assez peu courant. Qui a vu des vide-greniers où les stands bougent de place au fur et à mesure de la journée? A Nîmes c'est possible. Et c'est surtout recommandé quand il fait extrêmement chaud et quand il y a de la place de l'autre coté de la rue, à l'ombre justement.
C'est ce qui nous a permis de terminer la journée, sur les rotules bien évidemment, mais force est de constater qu'il ne restait plus que quelques stands en fin d'après-midi et qu'en remballant nous avons pu faire quelques ventes encore.
Donc le marathon s'est bien terminé grâce aux participants qui ont joué le jeu de l'équipe jusqu'au bout et aux sympathisants venus nous soutenir au point de se faire enrôler au passage..Tout cela a fait de cette journée une aventure réussie et les résultats en sont la preuve tangible.
Merci à vous tous!