Lettre d'appel à l'aide aux amoureux et sympathisants du chat

Animal de compagnie ou errant, tantôt choyé, tantôt abandonné et même maltraité, il a sa place dans la société.

L'association des Chats Libres de Nîmes Agglo a choisi de surveiller, soigner et stériliser les chats sans propriétaire. En effet, la prolifération anarchique et dramatique des chats entraîne des nuisances certaines sur le plan de l'hygiène, qui mécontentent de nombreuses personnes et occasionnent misère et souffrance animale insupportables. La stérilisation et l'adoption des chats les plus sociables est une solution éthique et économique sur le long terme. Garder des chats errants nous préserve des invasions de nuisibles (rats et pigeons) d'une façon naturelle.

Grâce à ses donateurs et adhérents, l'association des Chats Libres de Nîmes Agglo a réussi à stériliser 1697 chattes et chats en 2016. Mais aujourd'hui, elle vous sollicite, car la crise a touché aussi l'association et les répercussions sur nos amis félins sont déjà très inquiétantes.

Fleur, abandonnée, a mis bas sous un rocher près d'un rond point !

Nous sommes en pleine période de naissance de chatons, les familles d'accueil sont saturées et chaque jour, l'association se voit refuser des piégeages, afin de stériliser les chattes. Des chatons sont laissés au bord de la route ainsi que des animaux blessés ou malades... et pour accentuer le tout, les dons se font plus rares que l'an passé.

La première moitié de l'année s'est écoulée et déjà, les caisses sont vides et quelques factures demandent à être honorées chez nos partenaires vétérinaires (de l'ordre de 8500 euros d'ici fin juin).

Il devient hors de question pour l'association d'engager de nouveaux frais (et ce, contrairement aux objectifs d'aide aux félins fixés et mis en avant dès la création de l'association : surveiller, nourrir, soigner les chats sans maître de la ville de Nîmes et des villages de la communauté d’agglomération de Nîmes), mais il en va de nos relations avec ses partenaires, qui se doivent d'être privilégiées et protégées.

Les frais de fonctionnement sont extrêmement réduits et l'association bénéficie, grâce à un réseau de sympathisants, de nombreuses aides matérielles non négligeables : photocopies, fournitures, création du site, nourriture etc.

Cambon : pour lui, il était trop tard...

Pour tenter de redresser la situation :

  • L'association des Chats Libres de Nîmes Agglo va signer prochainement avec la mairie une charte visant à stériliser une vingtaine de chattes d'un quartier bien défini pour l'année 2017, mais la subvention, d'un montant de 2100 euros, ne sera versée que vers la fin de l'année (pour information, l'an passé, elle a été versée fin novembre !).
  • Par ailleurs, une équipe active de bénévoles s'occupe de représenter l'association sur les vide-greniers, brocantes, marchés aux fleurs ou autres activités,  et récolte ainsi quelques euros.

Mais tout cela n'est pas suffisant pour combler l'urgence ! L'association a besoin d'un effort de votre part : une adhésion, un don**, une adoption de chat ou de chaton... Aidez-la et encouragez votre entourage à la soutenir et à désengorger les familles d'accueil !

Les chats des rues ont besoin de vous, le plus petit don est un nouvel espoir pour eux !

Pour tout renseignement :

Toute personne intéressée par les activités de l'association est invitée à nous rejoindre. Pour cela, vous pouvez aussi contacter directement l'association :

Les Chats Libres de Nîmes Agglo
9 rue Lafayette
30230 RODILHAN
06 37 16 64 67
www.chatslibres.com
 
**Pour tout don octroyé, un reçu fiscal vous sera délivré contre une enveloppe timbrée à votre adresse. Il vous permettra de déduire de vos impôts 66 % du montant de la somme que vous aurez offerte aux Chats Libres de Nîmes Agglo. Ainsi, un don de 90 euros ne vous coûtera en réalité que 30,60 euros.