Définition de la famille d'accueil selon Véronique

veronique-benevole"Depuis  toute petite, j'ai la passion des animaux. J'ai dû attendre d'avoir ma maison, puis surtout du temps pour avoir le bonheur d'en adopter. J'ai commencé par un chien, puis un chat, puis deux chiens, deux chats... pour terminer avec six chiens adoptés dans des refuges et cinq chats de la rue. Mes animaux sont heureux, aimés, chouchoutés.

Mais ceux que je croise tous les jours dans la rue, maigres, affamés, abandonnés, que deviennent-t-ils ?

Après différentes recherches effectuées sur le Net pour me rendre utile face à la souffrance animale, je fais la connaissance des Chats Libres de Nîmes Agglo : protéger, aimer et surtout, stériliser !

Mais comment aider ? Pour ma part, j'ai du temps, de l'amour à offrir, une grande maison, des animaux sociables et une famille très compréhensive. C'est décidé, je me propose comme famille d'accueil. J'offre la nourriture (5 ou 6 chats, on ne voit pas la différence !) et l'association prend en charge les frais vétérinaires, avec, en priorité, la stérilisation puis l'identification.

Cela veut dire que j'offre une vraie maison, de la nourriture, des câlins à volonté à un chaton ou un chat SDF, abandonné de tous et invisible aux yeux de tous. J'offre tout cela jusqu'à ce qu'un adoptant prenne le relais, le dernier relais pour la vie !

Cela me coûte combien ? Peu en croquettes, énormément en câlins et en amour (mais ça c'est gratuit et c'est à volonté !). Mais c'est surtout beaucoup de bonheur que de voir devenir insouciant un chat arrivé dans un état de stress, et de l'observer courir après les papillons ou faire le crabe face à mes six chiens, pensant que c'est lui le plus fort !

Être famille d'accueil, c'est apprendre à un chat ce qu'est le bonheur, l'insouciance, la joie de vivre, les siestes au soleil ou tout près du radiateur...

Être famille d'accueil, c'est donner un peu de soi pour récolter beaucoup de joie. Chaque chat que vous voyez dans la rue, maigre, affamé, blessé, a un cœur énorme. Mais ce chat sera chassé comme un malpropre... sauf si vous devenez sa famille d'accueil. Ce chat qui était maigre, affamé, blessé, deviendra grâce à vous un beau matou insouciant et rassuré et, croyez moi, vous en serez fiers ! Vous aurez sauvé une vie ! Je suis fière de contribuer au bonheur d'un chat, de n'importe quel chat, de lui rendre sa joie de vivre. Je suis fière de contribuer, à mon échelle, à la protection animale. Je suis fière de faire partie de cette association. Je ne donne pas d'argent, je donne seulement de mon temps et de l'amour ! "

Dis, pourquoi tu es famille d'accueil ?
" Pour verser des larmes de joie au moment de l'adoption d'un de mes protégés, plutôt que de pleurer sur le cadavre de celui qui n'aura pas pu être mis à l'abri ". Marie-Claude BUONO.