1988 - 2018 et toujours là !

L’association fête ses trente ans cette année !
Cela ne paraît pas croyable ! Trente ans à se battre pour faire évoluer, entendre et partager une cause qui est tellement évidente ! Et pourtant…
Nous n’avons pas encore réussi, mais nous avons bien progressé dans le domaine du respect des chats de la rue.
Nous éprouvons beaucoup de reconnaissance pour les créateurs de notre association, qui ont su lui donner une image sérieuse. Ils ont créé un logo qui est devenu une véritable signature.
Cela fait onze ans que la nouvelle équipe a donné une impulsion forte en s’appuyant sur le travail de fond effectué dans le passé. Nous n’avons jamais cessé de progresser en nombre d’adhérents, pour arriver actuellement au nombre de 2000 adhésions. Nous avons créé une dynamique et une envie de changer les choses, seulement par notre travail, notre volonté et... votre aide.

Être au plus près de la misère animale et la soulager dans la mesure de nos moyens humains et financiers

L’idée du respect du chat et de l’animal en général, mais aussi tout simplement le respect de l’être vivant est un message qui s’est imposé.

Une équipe unie dans un effort collectif génère notre force.
Le 9 mai 1988, c’est la naissance des Chats libres de Nîmes.
Le bureau est alors composé de Monique Defnoun, présidente, de Roland Olagnon, trésorier, et de Suzanne Rolland, secrétaire. Annie Llebot devient Présidente le 30 octobre 2001.

Nous ne disposons malheureusement pas d’archives sur les vingt premières années de l'association ; nous ne pouvons donc pas vous en dire davantage.

Le 3 février 2007, le bureau change totalement : il sera consolidé le 1er mars 2008 avec Laure Gilly, présidente, Estelle Gabarel, trésorière, Gisèle Allier, secrétaire, pour parvenir en 2013 à l’équipe actuelle avec Karine Bourgue, trésorière, suivie en 2014 d’Isabelle Bruyant, secrétaire. Depuis, l’équipe s'est renforcée avec Hélène Bourdon, vice-présidente, Anne-Line Boudon, trésorière adjointe, sans oublier Lucienne Forestier, mémoire de l’association.
Les Chats Libres de Nîmes deviennent Les Chats Libres de Nîmes Agglo.

En dix ans, nous avons fait stériliser plus de 12 000 chats. 2 400 autres ont été arrachés à la misère de la rue et adoptés.
Depuis 2007, nous avons créé le calendrier des Chats Libres de Nîmes Agglo, qui est devenu une institution à Nîmes et même au-delà.
Par ailleurs, notre premier ouvrage Le Peuple de l’ombre, les aventures humaines et félines des Chats libres de Nîmes Agglo a été vendu à plus de 1000 exemplaires et a été remarqué par de nombreux médias.
Le deuxième tome De l'ombre à la lumière, les nouvelles aventures humaines et félines des Chats Libres de Nîmes Agglo est sorti en février 2018.

Frédérique Hébrard et Louis Velle ont été les premiers à nous soutenir et à devenir nos présidents d’honneur. Henry-Jean Servat a eu la gentillesse de se laisser convaincre et d’entrer avec nous dans la bataille. Luce Lapin, Stéphanie et Roger Lahana sont de fidèles alliés. Anny Duperey et Corine Pelluchon nous ont rejoints tout récemment dans notre action.

2018 : toujours le même geste envers les chats de la rue, transmis aux plus jeunes de l'équipe.

Nous regroupons de très nombreux bénévoles qui sont, pour certains, devenus des ami(e)s et cela dans toute la France. Même si le gros du peloton est basé à Nîmes et alentours, il n’en reste pas moins que des personnes actives et très utiles nous aident de différentes façons, même éloignées. Ceci est également vrai pour les donateurs et adhérents ; une petite dizaine se trouve même à l’étranger.

L’association est toujours uniquement composée de bénévoles. C’est pour cela que nous vous adressons, du fond du cœur, un grand MERCI, car si nous sommes forts et respectés, c’est grâce à vous tous ! Une de nos qualités est de compter principalement sur notre travail pour financer nos dépenses. De nombreuses personnes œuvrent tous les jours pour trouver le moyen de payer les factures des vétérinaires : recyclage, ventes diverses, confection de gâteaux et confitures, préparation de repas, organisation de spectacles, lotos, création de la lettre semestrielle qui est un support indéniable, éditions des deux tomes des Aventures humaines et félines des chats libres de Nîmes Agglo, création du calendrier... l'idée étant de ne pas solliciter à chaque "coup dur" la générosité des amis des chats.

Et tout ce travail, toute cette énergie commune aboutiront pour qu'enfin un jour, la misère des chats de rue ne soit plus qu’un mauvais souvenir, comme l’histoire de la petite fille aux allumettes... cette petite fille misérable qui essaie de se réchauffer en utilisant une à une les allumettes qui étaient son gagne-pain vital, et qui finit par mourir dans la rue, dans l’indifférence générale de l’époque. C’est exactement ce qui se passe actuellement avec les chats errants.
Nous devons continuer, en espérant enfin fêter avec vous la stérilisation obligatoire pour tous les chats !