Pongo, noir et blanc 3 ans

Je ne me lasse jamais des caresses...

On m'appelle ? J'arrive !

Hé dis donc, tu ne veux pas me gratouiller un peu entre les oreilles ?

Je suis comme un petit chien !

Ma valise est prête !

NÎMES - Bonjour ! Je m'appelle Pongo et comme beaucoup de moustachus malheureusement, je suis à la recherche d'un foyer.

Voyons si une gentille famille voudra bien me donner cette belle vie dont je rêve tant...

Je ne suis pas compliqué, mais il me faudrait un jardin, car la personne qui me nourrit a voulu me prendre avec elle dans son appartement pendant les mauvaises nuits. Or, je n'y suis pas très à mon aise. Certes, je me suis senti en confiance et me suis blotti contre elle sur le canapé, avec force ronrons et papattes. Puis, nous avons passé la nuit ensemble. Mais au petit matin, j'ai été très content de retrouver de l'espace pour courir et chasser les pigeons (un peu rapides pour moi…).

J'ai environ 3 ans, je suis très en demande de câlins et je suis maintenant un peu gourmand. Que voulez-vous, après ce long temps de disette, il a fallu que je reprenne du poids ! D'ailleurs, ce petit bidon me va bien, je trouve. Non ?

Sur les photos, vous verrez que mes jolis yeux ont des séquelles de coryza : j'ai un œil un peu opacifié et l'autre un peu moins beau encore, mais mon protecteur a suivi le traitement prescrit par le vétérinaire et la petite infection qui s'était installée avant que l'on me soigne disparaît. Je prends un fortifiant pour raviver mes défenses naturelles et cela fonctionne bien. Il faudra de temps en temps mettre un peu de lysine en poudre dans ma nourriture, ce que j'avale sans problème... Je ne suis pas aveugle, j'attrape très bien la ficelle qui s'agite sous mes yeux…

Je n'ai pas d'autres séquelles de coryza : mon nez ne coule pas et je n'ai rien aux gencives.

Je ne suis apparemment plus contagieux depuis longtemps. D'ailleurs, je fréquentais d'autres chats qui ont été adoptés, et bien que nous adorions nous sentir le museau, manger et boire dans les mêmes gamelles, ceux-ci n'ont jamais montré de signe de maladie.

Je suis gentil avec mes congénères, mais pour les chiens, il faudra voir, car ici, ils me courent parfois après. Mais je suis plus rapide qu'eux...

A part cela, je n'ai pas de problème de santé. La bonne nourriture me profite, mon poil est bien luisant et j'en prends soin. Je joue volontiers et j'accours lorsque la personne que je connais dit mon nom. Je suis patient quand on me tripote et je dois dire que j'adore ça !

Le bout de ma queue a été cassé il y a bien longtemps et certainement l'une de mes pattes arrière, mais je ne m'en souviens pas. Tout cela s'est bien réparé.

Pourquoi mon nourrisseur actuel ne peut-il pas me garder, me direz-vous, si je suis si attachant ? Eh bien, c'est parce qu'il vit en appartement. Et comme je le disais plus haut, j'adore les espaces verts. Il pensait pouvoir m'aimer et me nourrir, me tenir compagnie dehors après le travail, mais voilà... on lui a imposé l'interdiction de me nourrir et il se pourrait qu'un matin, mon ami ne me retrouve plus jamais.

Certes, je ne suis pas le seul à être mis à l'adoption. Certes, je ne suis peut-être pas le plus beau (quoique…). Mais j'ai envie de ronronner encore, de jouer, de faire les papattes, de manger quand j'en ai envie, de chasser les souris et de m'entendre dire : " Que tu es beau ! Que tu es un amour ! Que je suis heureux de vivre avec toi !"

Je suis stérilisé, identifié, ma vaccination est en cours et surtout, ma valise est prête…

Vous pouvez venir me rencontrer à Nîmes. N'hésitez pas à appeler Frédéric au 06 72 38 96 86.

J'attends ma bonne étoile, merci. Une participation aux frais vétérinaires — stérilisation et identification — s'élevant à 60 euros vous sera demandée lors de l'adoption. Un paiement fractionné (maximum en deux fois) est possible, à condition de verser la première partie en espèces.

Notre vocation est de placer au mieux les animaux pour qu'ils soient le plus heureux possible, ainsi que leurs propriétaires.

À  lire avant l'adoption : l'adoption  et une fois l'adoption effective : nos conseils