Titou n'a pas eu sa chance...

titou NÎMES - 12 mars 2016 - Titou, né en avril 2012, est un chat calme, posé, un peu timide quand il ne connait pas. J’arrive à le manipuler facilement et à le soigner quand il le faut. Il est très sociable avec les autres.

Quand j’arrive pour nourrir tout ce petit monde, c’est le premier à sortir de sa cachette pour venir dans mes jambes et remuer du popotin ! Il sait que je vais le porter pour lui faire plein de caresses.
Mais attention, Monsieur a ses heures : on ne dérange pas Titou pendant la sieste, sous peine de devoir l’appeler pendant un bon moment en remuant les croquettes pour qu’il daigne montrer le bout de son nez ! Là, il arrive en me regardant, l’air de dire : « Tu ne veux pas repasser plus tard ? ça m’arrangerait ! »

Je mets plusieurs gamelles sur le site et il aime bien toutes les essayer. Il adore aussi que je l’accompagne à sa gamelle et que je reste un petit moment à côté de lui en lui parlant.
C’est un chat de petite taille et bien qu’il lui manque les dents de devant sur la mâchoire du bas, il a un bon petit bidou depuis que je suis arrivée. Il a de magnifiques yeux verts et sa robe est tigrée grise et blanche.

Titou est arrivé un jour, sorti de nulle part, et n’est jamais reparti depuis. D’où vient-il ? Que lui est-il arrivé ? Je suis convaincue qu’il ne fait pas partie de ceux qui sont nés là.
Je pense qu’il pourrait très bien s’adapter à un foyer au sein duquel il trouverait attention et de amour. Il est très posé et un appartement pourrait lui convenir.

Pensez à lui. Je ne supporte plus de devoir le laisser là tous les soirs et le regarder se mettre à l’abri dans un vide sanitaire, pour éviter les intempéries et les personnes malveillantes.

Il faut pour lui une personne qui connaisse bien les chats et qui saura faire preuve de patience. Merci pour lui.


26 mai 2018 -

Delphine a enterré Titou.
La rue a eu raison de lui.
Ce chat n'a pas eu la chance d'être adopté, il était donc condamné.
Delphine a mis tout son cœur à essayer de le sauver.
Titou, tu as eu ce bonheur de connaitre une personne aimante, douce, et ses gestes de paix.
Nous devons mettre les bouchées doubles pour arrêter ce massacre de vies innocentes.
Oubliés de tous, vous mourrez en silence. Nous ne pouvons accepter cela !