Scouik et la souris volante

Scouik-MephistoMercredi matin, Scouik (le chat libre de la maison) et Méphisto (un autre rescapé) sont totalement déchainés.
Pas moyen de les calmer - ils courent dans tous les sens, même Méphisto pourtant habituellement placide contribue à la frénésie générale.
Quand un semblant de calme survient enfin, on entend d'étranges bruits venir de sous une armoire.
Une cigale (insecte dont le vol ne s'arrête qu'en se fracassant sur un obstacle) ou une sauterelle s'est peut-être égarée dans la maison, une investigation s'impose.

Point d'insecte. Une petite chose, croisement incertain entre un jouet en peluche déchiqueté et de la toile de parapluie se traine péniblement au sol et sursaute par à-coups. La bestiole a dû en voir de toutes les couleurs entre les griffes des 2 matous qui commencent à se lasser d'attraper et de manger des mouches.

Quel jouet plus divertissant pour un chat qu'une souris volante coincée dans la maison ?

Son sort semble scellé, j'hésite cependant à l'euthanasier. Ça semble être la solution la plus humaine (et la plus rapide pour faire disparaitre le problème !)

batJe consulte sur Internet : une boite, du repos et un peu d'eau suffisent pour lui donner une chance.

Après quelques heures immobile, la chauve-souris retrouve de l'énergie et examine méticuleusement tous les recoins de la boite pour trouver une sortie. L'heure de la liberté n'est pas encore arrivée, sa survie passe par encore un peu de captivité.

Après des heures de toilette (c'est sûrement par jalousie de leur capacité à se toiletter inlassablement que les chats n'aiment pas les souris volantes), l'animal retrouve enfin un beau pelage.

Après des heures de sommeil (c'est sûrement par jalousie de leur capacité à dormir interminablement que les chats n'aiment pas les souris volantes), la tête en bas (c'est sûrement par jalousie de leur capacité à dormir dans des positions incongrues que les chats n'aiment pas les souris volantes), l'animal est suffisamment calme pour la suite de l'aventure.

Je place son perchoir temporaire sur la fenêtre, près d'une colonie qui revient tous les ans se cacher derrière le même volet.
Peu de temps après, le perchoir est vide, pas de bestiole rampante au sol, aujourd'hui la chauve-souris a grillé une de ses 7 vies.
C'est sûrement par jalousie de leur capacité de survie que les chats ...

La vie de cette petite créature valait-elle ces efforts ?
Une fois réalisé le sauvetage s'est avéré plus facile qu'il n'y paraissait à priori et qui peut dire qu'elle sera la destinée de celle-ci dans le monde des chiroptères.

Pascal.