Espéroufi nous a déjà quittés, Mimi l'a suivit un mois aprés...

Bonsoir à toutes,

Espéroufi, mon "petit crapaud" comme j'aimais le surnommer, a rejoint les anges du paradis à 13 heures aujourd'hui... Je suis tellement triste... mes larmes ne cessent de couler...
 
La vétérinaire l'a reçu aujourd'hui avec beaucoup de douceur. 
Elle a suggéré de faire une échographie pour connaître le problème de son rein hypertrophié avant de prendre la décision ultime.
L'échographie a révélé un lymphome diffus dans le rein, mais aussi le pancréas, ainsi qu'un épaississement important de la paroi gastrique et plusieurs ganglions... La cause : le sida...
 
Je voulais avoir son dernier avis, car Esperoufi avait remangé un petit peu ce matin, il sautait sur la table et le lit et réclamait beaucoup de câlins. Il avait même fait ses besoins. 
Nous avions, son adoptante et moi, encore un petit espoir de le garder quelques mois avec nous.
 
Le verdict a été brutal : il aurait survécu quelques jours, voire deux semaines grand maximum et ce, même avec un traitement.
Le saignement du nez était lié à ses dents, qui n'étaient pas vraiment la source du problème...
C'était important pour nous de savoir avec exactitude ce qu'il en était pour prendre la "décision" et surtout de ne pas la regretter.
 
Il a été sédaté pour l'échographie. Donc, il n'a pas trop stressé et pour moi, c'était primordial. La vétérinaire a été exemplaire et je la remercie du fond du cœur pour son extrême compassion et sa douceur vis-à-vis d'Esperoufi et de nous.
 
Nous l'avons laissé s'endormir pour toujours et nous n'avons pas une seule seconde quitté son regard, ni le contact avec son pelage. Nous l'avons accompagné jusqu'à son dernier soupir.
 
Je garderai toujours ce déchirant souvenir d'Esperoufi m'aggripant les épaules. Il a lutté jusqu'au bout mon petit crapaud, mon petit coeur.
 
Il me manque tellement... mais je me devais de lui éviter toute souffrance inutile... lui qui avait déjà tant souffert.
 
Espéroufi a été si courageux et robuste dans sa vie de chat libre ! Je ne pourrai jamais oublier tous ces souvenirs que j'essaie tant bien que mal de lui renvoyer et cette fusion entre nous si forte.
 
Maintenant, je pense aussi à son compagnon Mimi, qui reste très près de là où son inséparable Espéroufi dormait ces derniers jours... Il veillait sur lui nuit et jour et le suivait partout.
 
Les maîtres qui ont des chats porteurs du sida ou de la leucose ne devraient jamais les faire sortir à l'extérieur. 
Sans cette maudite maladie, Espéroufi aurait pu vivre encore de belles années : il était costaud, mon Pirou...
 
Je remercie son adoptante de lui avoir donné tant d'amour, même si un mois, c'est court : c'est la qualité qui aura été plus forte. Je remercie également mon amie de l'avoir recueilli durant ces deux dernières années. Sans elle, il aurait fini par succomber à la maltraitance...
 
Merci pour vos réponses et appels de soutien. Merci pour tout. 
Grâce à vous toutes, Espéroufi aura connu quand même la chaleur et la douceur d'un foyer.
 
Une étoile brille très fort ce soir dans le ciel. Je t'aimerai toujours mon petit crapaud, mon petit Espéroufi d'amour.
 
Merci Catherine,
Merci Christine,
Merci Laure,
Merci Chats Libres
Stéphanie P., le 4 janvier 2020.
Un grand merci à Stéphanie P. qui se dévoue corps et âme pour les chats de son quartier. La tâche est très difficile.
Si les malfaisants connaissaient la peine et le mal qu'ils engendrent autour d'eux par bêtise et égoïsme, peut être que  le monde serait moins cruel...
Espéoufi, tu es le catalyseur de la cruauté subie, mais également de l'amour immodéré  que l'on peut recevoir dans ce monde.
 
Au revoir Espéroufi car je sais que tu es juste de l'autre côté...
 
Mimi a rejoint son copain Espéroufi