Des nouvelles de Pongo

Pongo avant - nov 2019

Pongo a une chance inouïe d'avoir un nouveau maitre, qui le laisse découvrir à son rythme sa nouvelle maison.

MAINTENANT : 11 janvier 2020

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

Je me nomme Pongo et beaucoup me reconnaitront ! Il y a quelque temps déjà que j’étais à la recherche de ma nouvelle famille. Je vivais avec Julie, qui m’a donné son amour et s’est très bien occupée de moi.

J’ai eu pas mal à souffrir d’une maladie qui a laissé des traces à mon œil gauche, mais je me suis accroché à cet espoir qu’un jour, une famille m’aimerait comme je suis.

Un jour, alors que la vie menait son chemin, Yvan a contacté Julie au téléphone : il avait craqué sur moi ! Vous vous rendez compte ! J’allais peut-être trouver une famille !

Le soir venu, Yvan est arrivé chez Julie. Je dois dire que j’avais le trac ! Je me suis caché sous le canapé. De là, j'entendais tout : la joie de Julie de me voir peut-être partir dans une famille qui continuerait à me donner son amour et la détermination d’Yvan, qui semblait avoir réellement jeté son dévolu sur moi !

Pongo visite.

D’ailleurs, il devait être motivé, car il est parti attendre dans sa voiture le temps que je me décide à sortir du dessous du canapé de Julie !

Lorsque je suis sorti de ma cachette, je n’étais pas rassuré. Normal, me direz-vous.

Alors, Julie m’a invité à rentrer dans la caisse de transport pendant que Yvan était sagement en train d’attendre dans sa voiture. C'était le signal que lui donnait Julie !

Lorsque Yvan est rentré dans la maison, j’avais, je dois le dire, assez peur. Mais je pense qu’au fond de moi, j’ai ressenti qu’il ne voulait que mon bien.

Nous avons décidé, Yvan et moi, de partir vers sa maison, qui allait devenir également la mienne.

Pongo inspecte la literie... très important pour un chat !

Nous avons donc pris la route pour Rodilhan. En chemin, Yvan me parlait pour me rassurer et prenait soin de ne pas rouler trop vite. Je n’ai même pas eu peur pendant le trajet !

Lorsque nous sommes arrivés à Rodilhan, j’ai découvert la maison d’Yvan, notre maison.

Tout était prêt pour mon arrivée ! Ma litière était en place, ainsi que mes gamelles et même mon grattoir !

Yvan a alors déposé la caisse de transport au milieu du salon et ouvert la petite porte pour que je puisse sortir.

Comme il me l'a proposé, je suis sorti de la caisse et ai commencé à visiter la maison à mon rythme.

"Je me suis approché doucement et je lui ai offert une marque d’affection."

Je sais qu’il faisait exprès de ne pas trop me porter d’attention, de manière à ce que je ne sois pas trop effrayé... et il avait raison !

Car une fois mon petit tour d’horizon effectué, j'ai décidé de m’approcher d’Yvan doucement, mais surement.

Je voyais bien qu’il avait très envie de faire ma connaissance. Je n’avais pas de raison de ne pas lui donner sa chance. Je me suis approché doucement et je lui ai offert une marque d’affection. Je me rappellerai longtemps du regard d’Yvan. L’émotion était là et la magie avait opéré.

La soirée a vite passé, mais j’ai pu profiter de câlins et nous avons continué à faire connaissance.

L’heure d’aller au dodo est vite arrivée pour Yvan, qui se lève tôt le matin pour aller travailler.

Alors, je l’ai rejoint pour passer ma première nuit auprès de lui.

Le 11 janvier 2020 - Pongo - (Yvan a accepté d'écrire sous sa dictée)

Quelle belle histoire que celle de Pongo ! Il lui aura fallu près de quatre ans de suivi par l'association et trois personnes bénévoles pour l'aider ! Frédéric a été le premier à le repérer et à veiller sur lui ; Julie lui a offert une maison relais et Yvan est tout simplement un modèle pour les adoptants, tant il connait bien la psychologie du chat !

Un grand grand merci à tous !