des nouvelles de Caelia, une minette particulière

caelia-1 AVANT - MILHAUD - Caelia est une vraie survivante à l'âme combative, qui aime la vie et fait tout pour s’y accrocher.
Cette chatte des rues a traversé le pire, bloquée pendant vingt jours dans une grange sans nourriture. Elle y a mis ses bébés au monde dans le dénuement le plus total et les a maintenus malgré cela en vie, alors qu’elle-même ne pesait guère plus de deux kilos.
Après un long séjour de remise en forme, Caelia est devenue une magnifique demoiselle. Elle cherche aujourd'hui un foyer au sein duquel elle pourra avoir une longue et paisible vie de chat.
Elle sera, si vous êtes un amoureux des chats, à la fois un challenge et une bénédiction.
Il vous faudra, comme pour nous (sa famille d’accueil actuelle), beaucoup de patience et de tendresse pour vous en faire une amie, mais lorsque Caelia donne sa confiance, elle devient aussi douce qu’un agneau.

Mademoiselle est une chatte de qualité qui refuse de se laisser porter. Mais elle se laissera convaincre, avec un peu de savoir-faire et d’attention, de vous tendre son oreille en ronronnant afin que vous lui caressiez le cou et le dos.

Une fois qu’elle est en confiance, rien ne saurait l'empêcher de demander des caresses. Cependant, attention aux gestes brusques qui font ressurgir chez elle des réflexes de survie de la rue. Pouf ! En quelques secondes, elle disparaît derrière un meuble !
Elle n’aimera donc pas les environnements avec des enfants.

Caelia a élevé ses bébés et s’en occupe encore aujourd’hui, même si ces derniers sont quasiment aussi grands qu’elle ! C’est une chatte d’une douceur incroyable avec les chatons et jeunes chats : elle a montré à plusieurs reprises beaucoup de gentillesse envers ses bébés, mais également d’autres chatons hébergés temporairement.
Nous pensons qu’elle peut accepter des chats jeunes ou très jeunes sans trop de problèmes.
En revanche, elle n’aime pas vraiment les chats adultes : sûrement un reliquat de son passé des rues, où il fallait disputer la nourriture. Si elle se sent acculée ou se retrouve confrontée à un gros chat, même gentil, elle envoie la patte !
Une personne sans animaux serait donc idéale pour optimiser l’adaptation de cette minette à son environnement et la mettre rapidement en confiance, car elle devient extrêmement gentille avec les gens quand elle se sent bien (ma compagne et moi avons droit à nos câlins à chaque fois que nous allons la voir !).

Bien qu’elle ait connu l’extérieur, elle semble apprécier la chaleur d’un foyer, le confort d’une gamelle remplie à disposition et un panier douillet. Caelia ne demande que très peu à sortir de sa chambre. Nous pensons qu’elle fera un très bon chat d’appartement.

Son petit péché mignon ?
Elle est gourmande ! La demoiselle aime les petits rituels : une coupelle de pâtée de temps en temps pour changer des croquettes la ravira, et rien de mieux que des friandises données dans la main pour s’en faire une amie !

Alors, si vous aimez les chats, si vous pensez pouvoir donner une seconde chance à cet amour, si vous êtes patient, vous avez là une chance de donner une seconde vie à une chatte fantastique, qui deviendra, j’en suis certain, votre plus fidèle amie.

Pour adopter Caelia, contactez Anthony et Eléa . 29 septembre 2015

MAINTENANT : Véroninque nous raconte : Au mois d’Août, j’ai discuté avec une amie pour adopter à nouveau un chat (j’ai grandi avec des chats). J’avais enfin mon propre appartement et je pouvais donc accueillir à nouveau quelqu’un qui avait besoin d’aide. Mais j’ai préféré attendre le mois de Septembre pour être plus financièrement d’aplomb pour donner le maximum au chat potentiel que j’allais recueillir. Puis je n’y ai plus pensé vraiment pendant un mois.

Arrivée la fin du mois, une amie de la cause animale m’envoie un message avec une biographie d’une petite chatte adorable (ne le sont-ils pas tous?). Je lis la biographie et je craque immédiatement. C’était une petite âme dont je devais m’occuper ! Et j’ai répondu “oui” immédiatement.

Caelia est une chatte qui a eu la vie rude. Voici une partie de la biographie que j’ai eu de l’association Les Chats Libres de Nîmes:

“Caelia est une vraie survivante à l’âme combative, qui aime la vie et fait tout pour s’y accrocher. Cette chatte des rues a traversé le pire, bloquée pendant vingt jours dans une grange sans nourriture. Elle y a mis ses bébés (dont Myrdhine) au monde dans le dénuement le plus total et les a maintenus malgré cela en vie, alors qu’elle-même ne pesait guère plus de deux kilos. Après un long séjour de remise en forme, Caelia est devenue une magnifique demoiselle.”

En lisant ceci (et la suite), il était évident pour moi que Caelia devrait vivre chez moi. J’avais toutes les conditions idéales: le calme, le fait de vivre seule et de ne pas avoir d’autres animaux (car elle les craint). Donc, ma décision fut prise immédiatement. J’ai aussi été séduite par la douceur évidente de son regard. Grace à mon amie Stéphanie, je me suis rendue chez le jeune couple qui s’occupait d’elle. Au milieu d’une petite colonie de chats en évidence bien choillés, je n’ai pu la voir que brièvement car elle avait très peur. Par contre, j’ai Mirrdinrencontré ses enfants, dont Myrdhine, son petit roux de fils qui lui aussi a volé mon cœur. L’attachement de Caelia à Myrdhine m’a donc décidé à adopter maman et bébé ensemble. Ou comment passer de 0 chat à 2 en un seul jour!

Caelia et Myrdhine sont arrivés chez moi avec beaucoup de craintes. Myrdhine étant très jeune, s’est habitué tout de suite. Mais Caelia a passé les premiers jours cachée sous mon lit complètement effrayée par le changement et ayant du mal à se remettre également psychologiquement de sa stérilisation.

Pendant des semaines, je l’ai nourrie en lui mettant sa nourriture sous mon lit puis j’ai décidé qu’il était temps qu’elle prenne un peu de courage et j’ai laissé sa nourriture hors de ma chambre (et coté odeur, c’est aussi un plus!). Elle a finit par sortir, quand elle ne me voyait pas, pour aller manger. Je me suis rendue compte à quel point cette pauvre maman était traumatisée chaque fois que j’essayais de l’approcher un peu.

caellia
Caelia cachée sous mon lit

Une solution à ses peurs est venue grace à une connaissance: lui donner des tranquilisants pour chats (et chiens) que j’ai caché dans sa nourriture car impossible de le lui donner autrement. Après seulement un jour, elle est devenue beaucoup plus calme, a commencé à non seulement sortir plus de la chambre mais aussi dormir avec Myrdhine sur mon lit et son appétit a augmenté. Des bons signes! Le lit est d’ailleurs l’endroit préféré qu’ils ont tous les deux choisis.

Je vois maintenant qu’elle est beaucoup plus calme et semble plus heureuse. Elle se laisse beaucoup plus facilement approcher et apprécie les calins dont elle est friante. Elle n’en a jamais certainement eu autant. Et je crois que le cap le plus difficile est passé.

Myrdhine est un petit coquin de maintenant environ 8 mois (Caelia, d’après le vétérinaire a environ 2 ans) qui me fait les 400 coups. Il adore jouer avec une baguette et est le champion des calins. Pour me “dire” quelque chose, il pose sa petite patte doucement sur mon visage. Je craque complètement!

caella-myrdin
Myrdhine et Caelia apprécient mon lit ;-)
VIDEO DE MYRDHINE: https://youtu.be/WSpultCHu1Q
Véronique P.