Vévé, chat adulte blessé, cherche foyer pour la vie (1)

Vévé blessé déc 2014

Nîmes - Vévé le magnifique.

C'est ainsi que l'on pourrait le nommer.

En fait, il s'appelle tout simplement Vévé. C'est le nom que son maître lui avait donné, du temps où il vivait dans une maison. Tout ceci est de l'histoire ancienne, puisque Vévé vit dans la rue depuis un an, c'est à dire depuis le décès de son maître.

Mais cette année passée dehors n'a pas entamé sa confiance envers les êtres humains, puisqu'il a confié sa vie à trois bénévoles qui passaient par là.

A ce propos, le tableau vaut le détour. Voyez plutôt : elles revenaient d'une virée au supermarché destinée à vider le rayon "litière", pour ensuite entasser des monticules de sacs dans une voiture de petite taille… Quand on est bénévole aux Chats Libres, on ne s'arrête pas à ça, car on en a vu d'autres ! Et puis ces voitures-là, ça résiste à tout !

Première arrivée devant sa porte, Nathalie récupère ses courses, les pose chez elle et part à la chasse au bouchon, l'une de ses grandes marottes, autour de son immeuble. Les deux autres la chambrent depuis la voiture en repartant, et Vévé estime qu'il est temps pour lui d'enter en scène. C'est vrai que l'on avait beaucoup parlé de chats dans l'après-midi, mais on n'en avait point vu... Et on ne s'attendait surtout pas à en voir un dans un état pareil : la tête à moitié pelée, une plaie suppurante, l’œil fermé et coulant. Vévé a montré sa tête à Nathalie, qui a stoppé net le départ des deux autres.

Comme d'habitude, on s'est précipitées sans même avoir besoin de se parler beaucoup : l'une a parlementé avec le matou qui s'était caché dans un buisson, l'autre a attrapé un sachet pour lui faire comprendre que nous venions en paix, et la troisième a sorti la boîte de transport de la voiture. Bon, le plus efficace a été le sachet, bien évidemment. Les discours rassurants lui plaisaient bien et il s'est approché au point de frotter sa tête sur la main tendue (sensation assez unique), mais le sachet a fait tomber les barrières de façon assez franche. Il s'est ensuite laissé attraper et enfourner dans la boîte de transport, geste que nous avons fait en deux secondes en pensant que nous aurions un chat résistant à l'opération. Mais non : il a été des plus placides.

Annie l'a installé dans une pièce à part, histoire de faire le point : un abcès à moitié vidé défigurait le chat. Nous l'avons nettoyé et prévu la visite chez le vétérinaire lundi matin.

Il faut savoir une chose : Vévé ne s'est pas fait cela tout seul et ce n'est pas la mode des scarifications chez les chats. C'est une bagarre avec un autre matou, et surtout une griffure ou une morsure qui a donné ce résultat. Vévé est stérilisé et tout à fait cool. C'est un chat domestique. Comment voulez-vous qu'il s'en sorte dans la rue, confronté aux chats errants qui sont dans la même détresse que lui ? Si ses compagnons d'infortune ne sont pas stérilisés comme lui, ils peuvent mal comprendre son comportement et l'attaquer, pensant qu'il est un concurrent. Résultat : Vévé a aujourd'hui une tête qui ressemble à un compteur à gaz qui aurait explosé sur une pizza.

Alors, si vous voulez faire quelque chose, c'est le moment : prenez Vévé chez vous, ne serait-ce que le temps qu'il ait un foyer pour la vie. Nous pourrons assurer sa convalescence, mais après ? Devrons-nous le relâcher dans la rue ? Nos bénévoles qui hébergent des chats, qui sont déjà nos familles d'accueil, sont débordés. Vévé est le chat qui nous est "tombé" dessus aujourd'hui. Tous les jours, il y en a un au minimum.

Vévé est vraiment gentil : il est venu vers nous alors qu'il ne nous avait jamais vues, il a miaulé à notre attention et s'est laissé soigner sans bouger. C'est vraiment un gentil chat. Aidez-nous à le sortir de la rue. S'il vous plait.

Contact au 06 .. .. .. ..  laissez un message si absent, ou un sms.

Vévé est hébergé chez Anne et Bruno, merci à eux. la suite ici : Vévé, chat mâle tranquille