Quatre chatons et leur mère à la rue

Chaton sans abri...

La mère et trois de ses petits

Voici une annonce particulière (une de plus) que nous avions passée le 10 novembre 2017 pour essayer d'aider une famille chats. L'une de nos bénévoles a rencontré ces quatre chatons et leur mère, qui squattent le parvis d'une maison.
Leur nourrisseur leur donne du pain et des restes. Il ne les chasse pas, mais ne souhaite pas faire plus pour eux. Il refuse que nous installions un abri dans son jardin, de peur d'en attirer d'autres et ne souhaite pas non plus participer à leur stérilisation. Après tout, ils se gèrent, la route est juste derrière sa clôture et chaque année, ils "disparaissent" naturellement !

Vous aurez compris que ces chatons et leur très jeune mère sont en grand danger, car ils sont affamés et ne sont pas équipés pour lutter contre le froid et la pluie. De plus, la route les attend !

La maman, visible sur la photo de groupe, est sociable et très câline.
Les chatons sont pour l'instant un peu craintifs. Ils n'ont pas peur de l'humain. Certains se laissent toucher ou se frottent aux jambes. D'autres sont plus prudents. Leur sexe n'a pas encore été défini. Il leur faudra idéalement une famille calme et patiente.

Ils sont tous à l'adoption. Ils seront piégés uniquement s'il y a promesse d'adoption ou si une famille d'accueil se propose de les garder jusqu'à leur adoption (ce qui peut être très rapide comme très long). Elle se devra de respecter le contrat spécifique aux familles d'accueil (il s'agit d'une formalité simple, mais qui nécessaire pour assurer le bon placement des minous).

Des frais d'adoption sont à prévoir, comme pour tous les chats de l'association : ce n'est pas parce qu'ils sont en danger que nous allons négliger de les identifier et de les stériliser avant leur placement, ce qui les mettrait encore plus en péril...(photos : la mère et trois des chatons ; le quatrième chaton)

Nous avons fait notre possible pour en sauver le maximum. Triste histoire qui se renouvelle trop souvent pour que nous puissions être efficace pour tous. Une seule solution pour endiguer le problème : la stérilisation obligatoire pour tous les chats.