Chatons en détresse, humanité mise à mal...

Et voilà ! Nous y sommes !

C'est le jour de la fête des mères, mais pas pour toutes les mères... les mamans chattes qui mettent au monde des chatons comme s'il en pleuvait, les mamans humaines qui doivent essayer de réparer ce que d'autres laissent reproduire...  souffrir et mourir. Celles-ci connaissent mieux que personne le prix d'un souffle de vie.

Car l'ignorance, la bêtise, la méchanceté ou tout simplement le fait de se prendre pour un être supérieur qui a le droit de vie ou de mort sur cette terre amènent plus souvent qu'à leur tour les chatons à régler l'addition !

Les chats règlent l'addition quand ils ne sont pas :

  • blessés ou tués par les plombs ;
  • tués par des balles ! Oui vous avez bien lu, par des balles et ceci dans des lotissements. D'ailleurs, les chiens aussi sont devenus des cibles vivantes ;
  • écrasés volontairement ou comme les chatons, tout simplement abandonnés dans des poubelles, dans les garrigues ;
  • massacrés, torturés, y compris les adultes, dans les villages comme cela vient de se produire non loin de Nîmes...

J'arrête là : pour détruire de façon ignoble la vie d'autrui, l'homme reste le grand gagnant dans cette catégorie...

Nous voilà donc avec huit chatons bien malades et nous devons les assumer... Comment faire quand on ne compte pas assez de familles d'accueil ?

Nous allons pousser les murs, isoler, condamner des pièces de nos maisons... c'est normal parait-il, car nous nous pouvons le faire !

Et vous ? Pouvez-vous nous aider dans cette entreprise qui, si elle reste difficile, n'en est pas moins essentielle, pour qu'un rempart contre l'indifférence s'érige et mette enfin en lumière ce qui se passe sous nos yeux ?

Pour confirmer nos écrits, voici ce qu'a découvert à l'instant, sur son portail, une adhérente-bénévole de Nîmes. Deux dépôts de plainte sont en cours !

La cause des chats n'est pas une cause valorisante et pourtant ! Leur vie vaut bien celle d'un taureau de corrida, d'un singe ou d'un rhinocéros blanc... Y aurait-il une hiérarchie dans la protection animale ? Non, cela ne se peut ! Alors, à nous de démontrer que nous pouvons agir ensemble et pour tous les êtres en difficultés !

 

Vous voulez nous aider ? Contactez nous à l'adresse suivante : admin@chatslibres.com
Vous pouvez également envoyer un SMS au 06 37 16 64 67. Nous vous répondrons dans les 24 heures.

Vous voulez faire un don ? Vous pouvez le faire par Paypal et par virement bancaire. Vous trouverez notre RIB ici.
Faites parvenir votre don également par chèque, à l'ordre des Chats Libres de Nîmes Agglo. A envoyer au 9 rue Lafayette 30230 RODILHAN. Un reçu fiscal vous sera envoyé avec notre lettre semestrielle le moment venu.