Soirée entre filles

benevoleLe rendez-vous est fixé à 22 heures devant le KFC avec Tatiana, Caroline, Diane et moi. Nous avons quatre pièges que nous allons installer.

Miaulement d'introduction auprès de nos hôtes. Nous voyons tout de suite quelques chats peu farouches, mais qui néanmoins ne se laissent pas approcher. Diane se fait copine avec un chaton et tente de l'amadouer direct à la main (cela durera la soirée chats-rue-kfcet il finira piégé).

Une dame passant par là jette un piège dans la benne, pensant sauver un chat de mauvais traitement ! Caroline n'arrive pas assez vite pour arrêter son geste. Des explications sont données ... et hop ! Caroline saute dans la benne récupérer le matériel et tout réinstaller.

Les employés semblent un peu ahuris de voir que des femmes puissent passer leur papotesoirée à attendre d'attraper des chats sauvages. N'ont-elles ni famille ni boulot ?

Si si, les deux ! Et ce matin, les cernes sont sous les yeux et la journée s'annonce raide avec les allers et retours à prévoir pour le transport des chats chez les vétérinaires, et celui de toute la petite famille humaine !
 Heureusement, ces dames ont la "tchatche" comme on dit ici ! Et entre deux piégeages, eh bien ça papote dur :  nous nous demandons qu' chat-coffreest-ce qu'on fait dans la vie (ben oui, avant ce soir, je ne les avais jamais vues et pourtant nous discutons et nous travaillons de concert comme si nous nous connaissons depuis toujours). Nous abordons aussi nos dernières histoires de chats et de chatons, nos sauvetages, nos amours, etc.

1 heure du matin : nous en avons quatre. C'est le quota autorisé par le vétérinaire. Nous sommes exténuées. Il faut pourtant se lever demain pour caler le vétérinaire entre le transport des enfants pour le centre aéré et le travail...

Allez, bonsoir tout le monde et me voici partie avec mes chats dans le coffre ! Quelle soirée !

Alexandra
Photo Alexandra NDIAYE
17 juillet 2015 - Chats Libres de Nîmes agglo