Scène de vie ordinaire d'une portée de chatons à Nîmes

3anniesate 3balcon-annies "Jeudi 18 août, alors que je sortais d'une grande surface, j'ai vu un SDF avec, près de lui, dans un carton en plein soleil, trois petits chats âgés d'environ sept semaines. Il voulait s'en débarrasser. Quand je lui ai dit : L'un des chatons à l'air mal en point, il respire mal !", je me suis entendu dire : "Si tu les veux, prends-les !" J'ai pris le carton et j'ai appelé Laure. Entretemps, une femme est arrivée avec un adolescent qui voulait l'un des chatons. J'ai dit qu'il devait appeler les Chats libres, car les chats étaient désormais sous la responsabilité de l'association. A ce moment-là, le SDF a changé d'avis et lui, la mère et l'adolescent se sont mis à m'agresser pour que je donne le carton. J'ai  été insultée et menacée. Mais j'ai tenu bon ! Dans le bus, un jeune homme m'a donné de l'eau et j'ai rafraîchi les trois petits. Ils vont bien, ouf..."

Voici ce que retrace Annie... J'étais au bout du fil et je peux vous dire qu'il lui a fallu être solide pour ne pas abdiquer, car les insultes étaient de vraies insultes, et les menaces bien senties. Et dans la voix d'Annie, j'ai perçu autant de peur que de détermination. Les chatons ont été placés en accueil, mis à l'adoption et sont réservés à ce jour ! Ils seront, quand leur âge le permettra, stérilisés et identifiés. Ils ne le savent pas et ne le sauront jamais, mais Annie les a sortis d'un sacré mauvais pas !