Ptit Gris, 2 mois, n'est déjà plus...

Lundi 7 août : Julia m'appelle et me demande de l'aide pour un chaton qu'elle nomme Ptit Gris. Il a de la peine à marcher.

J'entends bien dans sa voix que Julia se fait du souci pour ce bébé chat. Il faut dire que Julia fait partie de ces personnes qui nourrissent avec leurs propres deniers et essayent de faire au mieux pour soulager les chats errants ou dits libres. Alors forcément, on finit par s'attacher à ces petites bêtes.

L'association Les chats Libres de Nîmes Agglo prend en charge les stérilisations et les soins (quand elle le peut) et essaye de placer les animaux qui sont sociables.

 

Cela va être difficile de trouver un vétérinaire de disponible pendant le mois d'août... mais on finira par y arriver.

Nous allons devoir patienter. Le cas de ce chaton a l'air sérieux. Encore une petite misère et je sens que la journée va encore être bien dure pour nous tous.

Je reçois enfin un texto de Julia.

"Je sors du vétérinaire, seule.
Ptit Gris est mort.
Il n'était qu'à peine conscient à notre arrivée au cabinet. Hypothermie importante, 32 degrés de température. La vétérinaire l'a examiné, fait une ponction. Nous l'avons remis dans sa cage, ouverte, et le temps d'aller chercher quelque chose, il a eu un regain d'énergie. Il s'est énervé en convulsant, a craché tout le liquide accumulé dans ses petits poumons.
Il a vite été sédaté par la vétérinaire, puis s'est endormi à tout jamais, avant même que le vétérinaire ait eu le temps de lui faire la dernière piqûre."

Ptit Gris aura, en deux mois, tout connu : sa maman, la douceur du lait dans sa gorge, les caresses de sa mère mais aussi la perte de celle qui veillait sur lui, la peur, la faim, la maladie, les intempéries, le manque de sommeil - car il faut rester très vigilant pour survivre (pour un chat qui dort beaucoup, cela est épuisant). Ptit Gris aura connu la mort beaucoup trop tôt et cela, dans l'indifférence presque générale. Comme si tout cela était une fatalité, la nature ayant fait son travail !

Julia et tous les amis des animaux refusent cela et nous pouvons le manifester en écrivant à notre député pour lui demander de soutenir un projet de loi proposé par le Collectif 100 % Stérilisation, visant à la stérilisation obligatoire de tous les chats, comme cela a été voté en Belgique, entre autres.

POUR LES AIDER, NOUS AVONS BESOIN :

DE PERSONNES POUR PIÉGER LES CHATTES ET CHATONS ET DE FAMILLES D'ACCUEIL. CONTACTEZ admin@chatslibres.com

POUR LES AIDER, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

N'oubliez de faire entendre leur voix en nous soutenant ou en adhérant à l'association.