Pour que le mal triomphe, il suffit que les gens de bien ne fassent rien

cookiecookie-2cookie-3cppkie-4NÎMES - Vous pouvez voir ici Cookie avant son aventure, que nous vous racontons ci-dessous :

"Dimanche matin, je suis passée vers la rue de l'Écluse, où j'ai trouvé un chat squelettique et mourant allongé sur le trottoir. Il ne pouvait plus se lever. Je l'ai vite ramené chez moi. Pendant vingt-quatre heures, je l'ai nourri à la pipette avec du lait pour chatons. J’ai averti Laure de la situation et tout de suite, Les Chats libres de Nîmes ont pris en charge les soins de cet animal.

J'ai couru (au sens propre) chez mon vétérinaire, qui l'a mis immédiatement sous perfusion et l'a gardé en observation. Il était tatoué, ce qui a permis de retrouver sa famille qui le croyait mort et le pleurait depuis deux mois. Sa maîtresse et moi sommes allées le voir ensemble à la clinique et les retrouvailles furent touchantes.

Depuis, celui que nous appelions le chat du trottoir est redevenu Cookie, le chat très aimé d'une famille adorable, et va de mieux en mieux.
Toutes nos histoires ne se terminent pas aussi bien, mais celle-ci nous fait chaud au cœur, ainsi qu'à celui d'une petite fille de dix ans qui va bientôt revoir Cookie. "

Merci Annie,  ange gardien des chats nîmois !

Conclusion :

1 - identifiez vos chats par puce ou par tatouage après les avoir stérilisés, c'est encore mieux.
2 : arrêtez-vous devant des chats en mauvais état visible ou devant ceux qui appellent à l'aide ! Cela sera peut-être un jour le vôtre...