Les malheurs de Sophie... rebaptisée Boulette !

marguerittes-2 7 juin 2015 - Un appel de Sylvie : "Charlotte, la chatte abandonnée depuis quelques jours qui vit sous un arbre... eh bien, elle se trouve tout en haut du pin derrière chez moi, et il fait bien huit mètres de haut ! "

Nous recevons régulièrement ce genre d'appel, et nous pouvons aider quelquefois. Il faut arriver au bon moment : trop tôt, le chat est énervé et risque de tomber ; trop tard, il est épuisé et ne viendra pas vers ses sauveteurs. Ici, le chat y était depuis la veille.

marguerittes-1 Vu mon manque de réaction, Sylvie prend sa voiture, son appareil photo et direction Rodilhan.

La voilà qui montre à Jean-François ladite Charlotte dans son arbre. "Tu sais, cette chatte n'a pas de chance... elle a été abandonnée et a eu un produit bizarre sur ses pattes qui collait fortement. Et maintenant, elle ne sait plus descendre du pin. Avec cette chaleur épouvantable, elle va sécher..."

Il décide d'aller voir sur place et prend cordes, sangles, gants, le chien et moi !

marguerittes-3 La minette "parle" beaucoup, Jean-François fait de son mieux pour lui répondre. C'est fou comme elle module sa voix pour lui expliquer tout son malheur, l'appréhension de bouger, son envie qu'il la prenne dans les bras mais aussi la peur des mains qui pourraient la rendre prisonnière. Elle voit la cage, mais comment y entrer sans tomber ? Alors, elle se frotte et blottit sa tête dans la main de Jean-François comme pour s'encourager. Lui tente de ne pas bouger pour ne pas l'effrayer, le tout sans dégringoler, alors que toutes les branches sèches cassent autour de lui !
Avec Sylvie, nous tenons un drap pour récupérer la chatte en cas de chute. Mais serait-il efficace aussi pour son sauveteur ? !
marguerittes-4 Voici Charlotte dans les boîtes de transport et de photos.

Il ne faut jamais mettre le tee-shirt "Chats Libres Nîmes Agglo" sans raison, car le sort en décide vite autrement !

"Il faut que je l'appelle Sophie cette chatte, car il ne lui arrive que des malheurs !" nous dit Sylvie.

marguerittes-5 Charlotte dite Sophie depuis trois secondes, toute sage, attend patiemment que nous ouvrions cette satanée porte.

Elle savait bien qu'il fallait se méfier, car elle est bel et bien prisonnière maintenant !

marguerittes-6 La chatte a dû appartenir à un monsieur, car elle réagit mieux à la voix d'un homme. Nous l'avons stérilisée, elle n'avait pas d'identification. Si une personne veut bien lui offrir un coin de son jardin et de son cœur, si cette personne pense avoir la patience qu'il faut pour la comprendre, Sophie et nous-mêmes lui serions très reconnaissants.

Pour cela, contacter admin@chatslibres.com

lcharlotte-sophie-boulette 11 juin 2015. Nouvelle escapade hier soir de la minette et cette fois-ci, aucune aide n'est à attendre des amis de  Rodilhan, car la réponse a été sans appel : "On ne va pas lui donner l'habitude de venir au premier cri de pie !".

En effet, les pies — au moins une dizaine — ne cessent de jacasser de l'autre côté de la rue... En général, ceci sous-entend qu'elles harcèlent un chat ou autre oiseau dans un arbre...
Une fois de plus, Charlotte-Sophie est coincée dans un arbre, cette fois un noyer assez haut.
Croit-elle qu'elle est un petit oiseau sur une branche, assouvit-elle des mois de frustration derrière une fenêtre d'appartement à se dire : un jour, quand je serai grande, moi aussi je sauterai dans les arbres ?
Mademoiselle sait monter, mais quand il s'agit de redescendre, elle semble avoir le vertige, un comble pour un chat.
Il m'a donc fallu mettre une échelle assez haute, car le noyer est costaud, et m'avancer sur l'échelle en agitant un paquet de croquettes...
Après deux tentatives, la troisième fut la bonne, mais elle n'a guère apprécié ! J'ai donc appelé Laure pour lui dire : finalement c'est Boulette que je devrais l'appeler ! Sylvie.