L'envers du décor

Avez-vous déjà vu la surprise dans les yeux de votre chat face à un canard qui se déplace sur l'eau ? 
Son étonnement ou même son incrédulité devant le corps de ce canard immobile, mais pourtant fendant l'écume ?

Bon d'accord, la probabilité pour que votre chat soit en présence d'un canard qui nage dans votre jardin ou dans votre appartement est faible... mais en plus, sur un canard super-rapide ! Mais laissons-nous le loisir d'imaginer la scène...
Parce qu'en fait, que voit le chat ? Un volatile qui bouge, mais sans pattes, une espèce de translation surnaturelle, un mystère avec un grand M...

Alors, votre chat serait bien avisé d'être tout aussi surpris devant nos bénévoles : les choses avancent, les chats errants sont stérilisés, les solutions se trouvent et on pourrait être tenté de se dire que c'est magique, en douceur et sans heurt...

Sauf que... la réalité du palmipède est très différente de ce qu'il donne à voir, car ses petites pattes pédalent vigoureusement dans l'eau pour le faire avancer et de même, les solutions n'arrivent pas toutes ficelées et prêtes à l'emploi à l'association. 

Je m'explique : vous passez un coup de fil pour signaler un minet blessé ou à stériliser, ou des chatons. Et là, le branle-bas de combat s'amorce et c'est pour vos correspondantes un véritable parcours du combattant pour trouver des solutions : des appels en nombre qu'il faut réitérer si messagerie, des arguments et des explications à donner à des bénévoles, des transports à organiser, etc. Cela prend un temps fou, une énergie de même nature et demande une patience infinie ou presque.
Parce qu'autant trouver des fonds est un travail au long cours (et n'hésitez pas à nous soutenir, cela nous lève un poids dans ces défis quotidiens, merci beaucoup !), autant trouver des solutions est bien plus complexe et chronophage que ce qu'il n'y paraît.

Et là maintenant, peut-être que nos bien-aimés lecteurs ont sur le visage la même expression que le chat dont on a parlé tout à l'heure...  

Hélène B., juin 2020.