La belle histoire de Noël 2019

Tout a commencé le 25 décembre à 9h18 très précises par la réception d’un SMS.

« Bonjour Christine, il y a un petit chat abandonné dans la résidence. Nathalie l’a nourri hier soir, il était affamé. Il semble n’appartenir à personne. On ne sait pas quoi faire… Merci. »

Nous nous donnons rendez-vous pour 10 heures devant l’escalier. Et en attendant, je reçois une photo.

A 10 heures, nous apercevons une petite créature, apparemment oubliée du père Noël, qui nous regarde et vient chercher des caresses et des croquettes. Et surtout, elle se demande où elle est et ce qu’elle fait là.

Elle est très propre. Très belle. Que dis-je... magnifique ! Pas de tatouage. Très affectueuse et très proche de l’humain.

A 10 h 30, le père Noël est, bien sûr, déjà reparti et personne ne semble se manifester pour cette minette.

L’Association des Chats libres de Nîmes agglo est prévenue. Une famille d’accueil est prévue.

Nous la prenons en charge sur place en attendant la visite chez le vétérinaire : nourriture, couchage et surveillance. Heureusement, la météo est clémente !

Les amis de Perle sont toujours là… et plus particulièrement une voisine qui, après avoir été prévenue par son mari, a reçu des photos et témoignages décrivant le petit lutin de Noël.

Dans l’après-midi, je vais expliquer à Danielle ce que l’association peut faire pour l’aider, si elle le désire, à prendre en charge cette chatonne. Et là, Monsieur intervient. Il demande à Madame si l’animal lui plait… OUI ! Bien sûr !

"Alors, dit-il, va la chercher et on la fera stériliser, vacciner et identifier…" Sous-entendu, ils ont trop peur de la voir partir ailleurs s’ils deviennent famille d’accueil pour elle.

A 17 heures, le petit miracle a lieu ! Noëlle, c’est son nom, est définitivement sortie de la rue pour intégrer une famille où les animaux sont choyés, respectés et surtout « adorables ». Elle aura deux copines chattes, un grand copain chat et une copine chienne. Et plein d’humains pour l’entourer

Le 26 décembre à 9 heures, Noëlle a bénéficié d'une consultation chez un vétérinaire pour vérifier si elle était identifiée. Bien sûr, elle ne l'est pas. « Youpi ! » s’est écriée sa nouvelle maman.

Le 30 décembre, elle ira chez le vétérinaire de la famille pour être stérilisée, identifiée et probablement vaccinée.

En attendant, elle profite de sa nouvelle famille… et pas qu’un peu.

Il suffit de presque rien pour qu’un abandon se transforme en petit miracle de Noël.

PS : Merci Mireille, Yves, Nathalie, Danielle, Franck.

Décembre 2019 - Christine Planche