En Alsace, c'est Noël avant l'heure pour les chats de Nîmes !

Comme quelques personnes le savent, je tente de créer un second point de collecte pour le recyclage en Alsace, pour l’association. En parallèle, je vends quelques calendriers en faisant notamment du porte à porte, mais aidée par deux points de dépôt.

Je diffuse les annonces de l’association, ainsi que la promotion du recyclage et la vente des calendriers pour l’Alsace, sur onze groupes Facebook, dont un nouveau depuis peu : Mykatpat (où j’ai pu remarquer la présence de quelques Alsaciens ?).

Une personne, Sabine Friess, bénévole de l’Association alsacienne Écoute, bouge, et chante avec moi Hurst Adrien, m’a contactée fin novembre.
Elle organise des actions pour son association, où les bénéfices récoltés sont pour moitié pour son association, et l’autre moitié pour une association féline. Par exemple, en ce moment, et ce depuis déjà quelque temps, elle organise une action recyclage (différente de celle en direction de l’Association Les Chats libres de Nîmes Agglo), et la moitié des bénéfices récoltés est utilisé pour la stérilisation des chats de Hochfelden (village alsacien situé à 8 km de Strasbourg et à 35 km de Wolfisheim -où j’habite-).

Revenons-en à Noël ! ?

Fin novembre, Sabine m’a contactée pour la vente de tombolas de Noël ! Et la moitié de la somme obtenue sera consacrée à l’Association Les Chats libres de Nîmes Agglo !
Comme quoi, qui a dit qu’une association est plus importante qu’une autre ?! Associations humanitaires et félines peuvent très bien collaborer ensemble, main dans la main !

Les lots offerts pour la tombola sont :

  • Du chocolat (x 3) ;
  • quatre dindes ;
  • un sac à main (valeur 40 euros) ;
  • deux bons restaurants pour deux personnes à chaque fois ;
  • une corbeille garnie.

Pour chacun des lots, il y a une grille de 30 cases.

Du côté de Wolfisheim, je vends des tombolas pour du chocolat (60 cases au total). A l’heure où je vous écris, en 2 h 30 de porte à porte, j’ai vendu 22 tombolas, 1 calendrier (mais déjà une bonne dizaine a été vendue) et rencontré une conseillère municipale (qui va regarder s’il y a moyen de nous aider). La tâche n’est pas encore finie, il me reste encore 38 tombolas à vendre (sans oublier celles de Sabine).

Mais pourquoi organiser de telles actions (tombolas, calendriers, brocante, etc.) ? Pour récolter des sous !

Pourquoi ? Pour venir en aide aux chats, les soigner, les stériliser !

Rappelons-le : l’association ne dispose ni d’un refuge, ni de revenus. Elle fonctionne grâce à l’action bénévole de chacun.

Les petits ruisseaux font de grandes rivières !

Vous souhaitez nous rejoindre ? Suivez le lien : http://www.chatslibres.com/actualites/comment-nous-aider/

Christine Hoeltzel - 1er décembre 2018