Après le travail... le réconfort !

truffaut-jdmeme-1  Le 18 juin est une date bien connue grâce au Général de Gaulle, mais c'est aussi le jour de l'anniversaire de ma maman...

On s'en moque bien, me direz-vous ! Oui, Mais ce jour-là, nous devions aussi prodiguer des conseils aux clients du magasin Truffaut, présenter l'association...

On nous avait proposé d'étaler l'action sur le week-end, mais au vu du nombre réduit d'inscriptions pour tenir les permanences, nous n'avons pu assurer que le samedi.

Néanmoins, ce fut un samedi où tous les espoirs étaient permis !

truffaut-jd Des bénévoles des Chats libres de Nîmes Agglo tout sourire, les oreilles bien dressées (certaines personnes portaient des oreilles de chat sur la tête !) et surtout un discours à l'unisson, toujours le même : "Il est important de stériliser, nous sommes tous bénévoles, nous avons besoin de vous et surtout les chats ont besoin de vous..."

Nous avons été nombreux à nous succéder, et la récolte en croquettes et en dons a été satisfaisante. De plus, nous avons vendu neuf exemplaires de notre livre Le Peuple de l'ombre.

Si nous avons eu affaire à des personnes un peu agressives qui n'aiment pas vraiment les chats, et c'est leur droit, nous avons rencontré aussi beaucoup de gens qui sont venus dire leur attachement à l'association et leur soutien, pour que celle-ci continue à œuvrer sur le terrain, mais aussi auprès des élus et décideurs de ce pays.

Le message est passé, et nous essayons aujourd'hui de nous réorganiser au mieux pour réussir à durer dans le temps.

Pour la petite histoire, la journée finie, je n'ai pas eu le courage de fêter comme il se doit l'anniversaire de ma maman. Rendez-vous a été pris avec elle pour l'un de ces dimanches, et nous nous rattraperons... Cela vous intéresse peu ? Oui, mais moi, cela me fait plaisir de vous le dire...

Merci aux personnes qui ont participé, pour certaines toute la journée, le sourire aux lèvres. Il y avait Jenna, Annie, Karolina, Jean-Denis, Claire et son amie, Véronique, Audrey, Pierrette, Danielle... Pardon si j'en oublie.

repas-2

repas

Dimanche 26 juin : un repas s'est déroulé chez Agnès. Les bénéfices sont entièrement reversés à l'association. "Merci pour cette journée en compagnie des membres présents. Formidable Agnès : que de travail et de bonne humeur ! À bientôt."

Dans ce texto reçu un quart d'heure après nous être séparés, tout est résumé !

Agnès, comme chaque fois, avait mis les petits plats dans les grands et avait assuré une présentation soignée de notre table, où vingt-deux couverts avaient été dressés.

Un repas végétarien était proposé. L'ambiance était chaleureuse.

Nous avons pu faire la connaissance d'un couple venu d'Alsace et qui habite désormais Bagard, près d'Alès. Eh bien, figurez-vous qu'ils ont eu connaissance de l'existence des Chats libres de Nîmes Agglo à Strasbourg, leur ville d'origine, grâce à notre livre ! D'ici que notre amie Christine de Wolfisheim, une commune voisine, y soit pour quelque chose, il n'y a qu'un pas !

En effet, Christine se démène comme un beau diable pour nous soutenir et ne manque jamais une seule de nos activités, auxquelles elle participe par la pensée et par texto !

Ce beau moment de convivialité a été l'occasion d'expliquer les problèmes que rencontre actuellement l'association et les difficultés que nous avons pour convaincre les mairies et les décideurs. Il a également été question du travail énorme que représente la gestion de 1900 adhérents, sans parler des actions de terrain...

caramel-dscours Chacun de nous a raconté son anecdote sur un sauvetage, sur sa détresse devant la perte d'un animal qui a trop souffert par la faute des hommes, sur la tristesse et le découragement trop souvent ressentis. Mais l'immense espoir que représente le fait de se regrouper et de communiquer entre individus et entre associations pour tous avancer dans la même direction a été aussi exprimé.

Caramel, la mascotte d'Agnès, a tenu à nous faire un rapide discours. Comme il souffrait d'une bonne angine, nous n'avons pas osé le faire répéter, même si nous n'avons pas tout bien saisi ! Voilà l'essentiel de ce qu'il a tenu à nous dire :

"Merci à vous tous d'être venus pour remplir les caisses vides de l'association. Merci d'aider mes copains de la rue, merci pour votre sourire, votre gentillesse et pour le simple fait de ne pas baisser les bras, même si tout va mal pour nous en ce moment !"

Ensuite, Caramel est allé dignement se coucher.

Merci Agnès pour ce repas, pour ta bonne humeur communicative et pour tout le travail réalisé, afin que ce dimanche soit une journée festive. Chacun de nous gardera un bon souvenir de cette journée.