Le vide-greniers du 5 décembre à Monoblet

vg-monobletMonoblet, un déménagement, une chatte restée sur place. Minette ne manque pas de soupirants. Comme de bien entendu, ses chatons se montrent déjà grandets, puis enfin adultes, prêts à se reproduire. Leur nombre commence à indisposer certains et la mairie fait la sourde oreille quand on évoque la question. Alors, quelques-uns autour de l’une des tables du café décident d’agir. Ils sont peu nombreux, mais motivés. Chacun fait selon ses possibilités : écrire un plaidoyer plaisant pour la stérilisation, et récolter les premiers chèques en attendant un vide-greniers prévu le 5 décembre. Formidable secours des Chats libres de Nîmes agglo, qui nous accorde des bons chez le vétérinaire de Saint-Hippolyte. Martine,l’«attrapeuse» experte, et nous tous avons réussi à convaincre les amis, les voisins. Dans les placards, les armoires, on trouve toujours des choses qui ne servent plus ou trop rarement. Allez, vide-greniers !

Par bonheur, le ciel a été clément ce jour-là et nous avons fait une jolie recette, fêtée avec des gâteaux confectionnés la veille. Nous la confierons à l’association, qui va poursuivre l’action. Merci, merci , et merci aux gens de Monoblet qui ont compris l’importance de la régulation des naissances chez nos bien-aimés chats libres. Il faut savoir que c’est possible. Si vous passez chez nous, allez au café de Davy, vous y rencontrerez peut-être des chattes bien sages.

Annick et ses amis des chats.