Deux chats accèdent à la propriété... et aux soins

Vous connaissiez l'histoire de ces deux minous, mais avez-vous lu la fin ?

deux-brunswick Il ne manque malheureusement pas de personnes mal intentionnées pour faire des misères à nos petits protégés.
Ces deux-là, par exemple, ont vécu la haine et les menaces de quelques irascibles dans une copropriété rue de Brunswick, à Nîmes. Jets de pierres, dépôt d’excréments dans leur gamelle, tentative de destruction de leur abri de fortune, menace d’empoisonnement, enfermement volontaire dans les caves, destruction de leur gamelle, j’en passe et des meilleures... Heureusement, beaucoup d’occupants sont bienveillants et protecteurs. Comme je me rends tous les jours à 17 h 30 chez ma belle-mère qui demeure là-bas, je les nourris, je m’inquiète pour eux, les délivre quand il le faut, leur parle, leur donne moult caresses.
lbijou Maintenant, celui de gauche a grossi (bien) depuis le décès de sa maîtresse en juillet 2015.
mimine

Celle de droite est plus âgée et plus craintive aussi, mais plus expressive (avec les messieurs surtout, enfin quelques-uns). Elle a subi le même sort depuis plus longtemps...

Maintenant, ils sont bien protégés par un petit groupe de personnes.

Le 24 janvier 2016

chats-proprietaires Les deux protégés ont un logement tout neuf, et ils en profitent. La niche plait beaucoup (enfin, à ceux qui se sentent concernés).

Nous pouvons voir le regard satisfait du félin qui a enfin accès à la propriété !

Un grand merci aux personnes qui veillent sur eux et qui les ont aidés à obtenir un toit contre tous les empêcheurs de vivre tranquille.

Le 5 février 2016

perle-arbre-brunswick Le 28 mars 2016, un mail arrive : " Ma petite protégée m’inquiète beaucoup. Depuis quelque temps, elle montre des signes de souffrance quand elle mange". Nous demandons à Diane, la voisine, de bien vouloir aider à piéger la minette. Elle arrive à 20 h 15 et la petite est capturée à 20 h 30. "La minette s’est bien rapprochée de moi lorsque j’ai ouvert une boîte de pâtée. Une fois l’assiette déposée au fond de la cage, elle n’a pas résisté bien longtemps... Et hop! Surprise : elle a tout mangé !
Heureusement que les bénévoles ont l’habitude, car les cris étaient déchirants..." Nous faisons cela pour leur bien... Le seul problème c'est que nous ne pouvons pas le leur expliquer !
retour-brunswick

Perle-brunswick-niche

"Voilà, la petite minette d'environ 8 ans, déclarée Perle, robe tigrée, est à mon nom. Ce matin, elle a été déposée chez mon vétérinaire."
Après une nuit enfermée dans une cage, mais avec tout l’amour que Diane porte à ces petites créatures — nourriture, eau, alèses jetables —, Perle se porte plutôt bien. L’action de Diane a été décisive et m’a permis de connaitre une bien gentille personne. Avec calme et sérénité, la capture s’est faite rapidement. L’habitude, aussi, de cette manœuvre délicate fait que les “bestioles” sont retirées du circuit le temps nécessaire pour que l’on en prenne soin. Pour les novices comme nous, c’est un peu comme une maman qui assiste à la kiné respiratoire de son bébé.

La minette est rentrée chez elle à 16 heures.
"Monsieur a tenu à venir avec moi, il a porté la cage... Je crois qu’il en est fou ! Le vétérinaire lui a retiré huit dents, fait deux piqûres (une d'anti-inflammatoires, une autre de cortisone) d’une durée d’efficacité de deux et trois semaines. Et tant que nous y étions, elle a été vermifugée.
Une fois lâchée, elle a fait un petit tour. Ensuite, rapidement parce que cela pressait, elle a satisfait un besoin naturel. Après, elle s’est souvenue qu’elle avait faim, très faim. Je passe sur les gros câlins auxquels j’ai eu droit, comme si elle voulait tout faire en même temps : câlin, ronrons, pétrissage... Après une petite toilette, la pause photo..."

Piéger un chat est difficile, mais c’est le seul moyen, bien souvent, que l'on peut employer pour pouvoir l'aider. Je salue le courage et le dévouement de vos bénévoles qui font que les minets et minettes à l’adoption ont une chance de vivre une vie meilleure. Diane a très bien résumé son action : “c’est pour ton bien” (elle parlait au chat). Et le résultat est là. Alors, merci. Je vois aussi, en lisant les fiches d’adoption et le livre, que certains ont de la chance et d’autres pas. Les nourrisseurs constatent régulièrement et amèrement la bêtise humaine, et les chats en font les frais comme au temps de la chasse aux sorcières.
Heureusement pour le moral de votre équipe, toutes les histoires n’ont pas une fin dramatique.
Grâce à vous, une gentille minette a pu retrouver la santé et son copain qui l’a cherchée...

Le 31 mars 2016

Voilà pourquoi ces deux chats sont le symbole de l’action que vous menez auprès d’un plus grand nombre ; et c’est aussi la raison pour laquelle je désire apporter ma contribution à votre œuvre.
Merci."
Texte et photos : Christine P.

Voici un exemple que chacun de nous peut mettre en œuvre : ne pas laisser faire, informer les personnes sur les chats errants et aider ces derniers.
Tout un programme, me direz vous. Peut-être, mais cela en vaut la peine !