Caly, la chatte sans poils

sans-poils-2cali-chatte-sans-poils-2 Vous dire comment cette pauvre minette est arrivée chez nous ? Je ne me souviens plus, tant nous avons des appels à l'aide ! Avant de partager avec vous, nous essayons d'agir pour les chats, car il ne faut pas oublier que c'est leur VIE qui est en danger !

Alors effectivement, nous ne sommes pas toujours disponibles pour écouter de façon bienveillante le "blabla" stérile des personnes stressées par la vue d'un chat et qui veulent qu'on "les en débarrasse, car tout de même, "nous sommes là pour ça" ! Nous préférons agir sur le terrain, continuons en effectuant les démarches administratives et enfin, nous vous informons et écoutons les doléances et différentes plaintes si nous avons encore un peu de temps et de patience...

Mais revenons à nos moutons, enfin à nos histoires de chats, et découvrons ensemble Caly.

cali-chatte-sans-poils-3 Hélène, qui a recueilli la chatte (et qui fait de même pour tous les chats sans foyer en danger qu'elle croise, soit dit en passant), me sollicite pour trouver une solution correcte pour cette vieille minette non identifiée. Elle est bien mal en point, malgré les apparences. Le hasard fait bien les choses dit-on, et c'est vrai ! Lors d'une réunion de travail, Liliane se propose de devenir famille d'accueil pour un chat en grande difficulté. "Tiens, lui dis-je, j'ai ce que tu cherches, tu t'en doutes hein ?" Et voilà que je lui propose Caly, qui a vu un vétérinaire, qui n'est pas identifiée, qui a moult problèmes de santé et surtout un besoin énorme de réconfort. À savoir : pour les familles d'accueil, les frais vétérinaires sont pris en charge par l'association.

 

 

cali-chatte-sans-poils-4  9 avril 2016 : Liliane raconte : " Son gros coryza à présent soigné, elle va beaucoup mieux et devient très active. Elle est exclusive et fait la loi devant Mistouflette, qui baisse la garde devant elle. J'étais retournée chez la vétérinaire, car le coryza ne passait pas et c'était vraiment pénible. Elle éternuait sans arrêt et projetait des mucosités partout. Les draps que je mets sur le fauteuil devaient être lavés quotidiennement. La vétérinaire a changé l'antibiotique et a fait une prescription pour douze jours. Caly éternue toujours, mais il y a très peu de mucus, ce qui est un progrès et un soulagement, autant pour elle que pour moi. Nous continuons les inhalations."
cali-chatte-sans-poils-6  ""Je n'ai pas prévenu de ma venue chez la vétérinaire ni demandé de l'aide de la part de l'association pour deux raisons : d'abord, parce que je me suis décidée rapidement quand j'ai vu que son état empirait. Et puis je n'ai pas voulu causer des frais supplémentaires à l'association qui a un budget serré. J'ai pris la chatte, et tant que je peux, j'assume. Je ne sors plus guère, donc j'ai moins  de dépenses. Alors, si je peux rendre cette chatte heureuse, cela me fera plaisir ! Je ne peux vous aider à capturer ou à nourrir les chats, donc je vous aide comme je peux."

Famille d'accueil est synonyme de famille de cœur. Le chat en "accueil" est traité comme le chat de la maison. Ici, nous savons pertinemment que cette chatte n'a pas beaucoup d'années devant elle. Mais au moins, elle finira sa vie tranquille et choyée grâce à Liliane.
 Le 8 mai 2016 : voici des nouvelles de la petite terreur ! Elle va relativement bien, hormis quelques éternuements de temps en temps, des vomissements ou de la diarrhée. Mais cela ne l'empêche pas de faire la loi à la maison ! Elle attaque et poursuit Mistouflette, et pas pour jouer... et hier, c'est Mandou qui en a fait les frais (il pèse pourtant deux fois plus qu'elle) !

Avec moi, elle est toujours aussi possessive.

Elle miaule très fort le matin, et si je veux déjeuner en paix, je ferme la porte ou bien, comme je l'ai fait ces deux derniers jours, je lui donne une inhalation... je fais ainsi d'une pierre deux coups !

 Février 2018, Caly nous a quité pour le paradis des chats en laissant un grand vide auprés d'Hélène et de Liliane.