Lilipuce chatte Nîmoise en 2013.

lilipuceLilipuce est une chatte tout juste plus chaton mais pas encore vraiment adulte. Elle est stérilisée par l'asso car il faut éviter à tout prix que la minette se retrouve en voie de famille, pour sa santé  et pour éviter à d'autres pauvres misères de venir tâter ce monde où rien ne leur sera donné mais où tout leur sera prit jusqu'à leur vie sans avoir pu la vivre ne serait-ce qu'une année...

Laurence veille sur elle et sur un petit groupe de chats errants. Elle me lance un appel, "il faut faire quelque chose, elle va mourir, j'ai vraiment peur pour elle". Une place... il nous faut une place, je tourne et retourne dans ma tête jusqu'à enfin trouver une famille disponible ou du moins je l'espère. Pascale et Joël ouvre une fois de plus leur porte.

La chatte respire péniblement, elle est squelettique, elle pèse 890 grammes le poids d'un chaton de 3 mois !  Laurence la soigne depuis plusieurs jours mais sans résultat au contraire. Elle ne mange plus, on ne peut même pas lui donner un peu d'eau à l'aide d'une seringue tant elle a la mâchoire serrée. Ce matin elle ne bouge plus, avec Pascale on prend peur, on ne peut pas supporter  un nouvel échec. La chatte est vite transportée chez le vétérinaire. Les bronches bien prisent, elle est en hypothermie. Avec un traitement de cheval et vite remise au chaud elle devrait survivre.

Mais Laurence me demande à nouveau de l'aide  pour deux autres minous, ça ne finira donc jamais.....

La situation est dramatique pour les chats de la rue sur Nîmes et les environs. Le froid sévit et il y a plus aucun abri car tout coin ou construction, tout ce qui peut faire fonction d'abri a été éliminé pour justement les éliminer eux les chats de la rues. Et pourtant ils sont là. Il y en aura toujours si les propriétaires ne stérilisent pas leurs animaux et si ils s'en débarrassent en passant par des petites annonces gratuites dans le meilleurs des cas qui peut s'avérer le pire, en les jetant dans la rue etc...  L'association œuvre tous les jours, elle compte de nombreux bénévoles sur le terrain, sans oublier les nombreuses personnes non adhérentes à l'association qui sont là tous les jours pour les chats sans maitre, malgré tout cela des chats meurent de faim, de froid. Et si jamais ils ne meurent pas, que diable on fera passer la fourrière !

Quand va-t-on enfin s’inquiéter de leur sort d'une façon étique ?

Il serait grand temps que pour l'année 2013 une solution soit enfin trouvée, elle existe, il suffit juste d'un peu de bon sens.

PROPRIÉTAIRES STÉRILISEZ VOS CHATS.

Laure.
Chats Libres de Nîmes Agglo. 25 novembre 2013