Agnès, dix ans de rue, un rétablissement long et douloureux

 

 

 

Fin septembre, nous évoquions brièvement sur notre page Facebook le cas d’Agnès, chatte piégée mi-septembre en très mauvais état, que sa nourrisseuse nous disait âgée de 3 ans.

Enfin, comme beaucoup de chats errants que nous recueillons ces temps-ci, elle n’était pas belle à voir et son état semblait très inquiétant. Après vérification de son tatouage, il s’avère qu’Agnès a été stérilisée il y a dix ans comme « chatte de rue »…

Dix ans d’errance minimum donc pour Agnès, et non trois…

Après trois semaines passées à la requinquer et malgré le risque anesthésique encore présent vu sa faiblesse, Agnès atteint le poids de 2,400 kg et semble assez bien pour tenter une consultation plus poussée sous anesthésie générale. L'auscultation est en effet trop douloureuse et Agnès, jusque-là, n'était pas assez épaisse pour supporter l'anesthésie.

Lors de cette consultation, pour laquelle Agnès a été hospitalisée trois jours, notre vétérinaire constate la guérison de son coryza et de l’infection urinaire. Cependant, Agnès continue à faire des globes urinaires et demeure prostrée : le diagnostic « suspicion de fracture du bassin » est donc posé… Agnès souffrait déjà de la bouche plusieurs semaines avant son piégeage, mais pas que…
Sa bouche est dans un état catastrophique, extrêmement douloureuse ; la quasi-totalité de ses dents sont arrachées par notre vétérinaire.
Une otite sur gale des oreilles est toujours présente, malgré le traitement contre la gale reçu à son arrivée trois semaines plus tôt… Et cerise sur le gâteau : on suspecte Agnès d’avoir une hernie diaphragmatique, probablement survenue lors du choc qui lui aurait fracturé le bassin. (https://www.fregis.com/infos-sante/hernie-diaphragmatique-chez-chat/).

Sa bouche est dans un état catastrophique, extrêmement douloureuse.

 

Agnès ressort le 12 octobre de la clinique avec un pronostic vital toujours engagé, mais un ronronnement massif qui nous incite à continuer les soins.

 

Agnès dans les bras de Fleur.

Petite misère est mise sous une seconde antibiothérapie, un traitement contre sa gale et ponctuellement contre la douleur, un traitement à refaire contre les poux dont les lentes s’accrochent bien, et un mois de plus minimum de cagothérapie (maintien en cage), afin de consolider le bassin et ne pas aggraver la hernie.
À ce jour (27 octobre), Agnès dévore sa pâtée Gourmet, mais ne mâche pas encore. Elle fait encore des globes urinaires, mais ne souffre plus d’incontinence, ni urinaire, ni fécale.

Elle semble ne pas trop mal vivre l’enfermement et ne cherche jamais à sortir de sa cage (dix ans de rue sont facilement troqués contre un lit douillet, à manger et à boire à volonté). Elle réclame beaucoup de caresses.

L’état d’Agnès suit son cours plutôt positivement. Elle devrait revoir sa vétérinaire mi-novembre pour faire un point, et subir peut-être des examens plus poussés concernant la suspicion de hernie et l’état de son bassin. Mais les soins, si les suspicions sont confirmées, ne seront que pour bien plus tard, car ce sont de grosses opérations qui, en plus d’être coûteuses et risquées, ne sont pas pratiquées dans beaucoup de cabinets vétérinaires : il faut être équipé et l’état de la minette doit être stabilisé.

Merci à ceux qui nous ont demandé de ses nouvelles et qui nous aident régulièrement ou ponctuellement à prendre en charge ces minous des rues.

Parce que vous nous le demandez, voici comment faire pour nous aider : vous pouvez envoyer un chèque à l'ordre des Chats libres au 9 rue Lafayette - 30230  Rodilhan. Vous pouvez également faire un virement via Paypal en mentionnant que votre don est pour Agnès. Idem pour les chèques. Vous pouvez aussi faire un virement sur notre compte bancaire : vous pouvez trouver le RIB de l'association ici.
Nous ne faisons pas de cagnottes Leetchi ou autre, car ces organismes retiennent un pourcentage de vos dons et que nous sommes capables de gérer nous-mêmes vos dons. Nous vous proposons donc ces différentes solutions, y compris le don en espèces si vous le désirez. Chaque donateur recevra un reçu fiscal en janvier 2019, avec la lettre semestrielle.