7 septembre 2013 : J'ai fait ce soir mon premier sauvetage.

noir-noyéJ'ai fait ce soir mon premier sauvetage : 3 chatons avaient été vu dans un bassin de rétention à Carré Sud (Nîmes)/
Avec Geneviève, nous avions convenu de nous retrouver à 20h30 devant le Géant Casino mais elle m'a appelé pour me dire que l'orage couvait et qu'on reportait à demain.
Effectivement, quelques minutes plus tard, la pluie s'abattait, et plus il pleuvait et plus je pensais à ces pauvres petits chats bloqués dans ce bassin... Est-ce qu'ils n'allaient pas se noyer, bloqués par l'eau ?
Avec mon fils (10 ans), nous avons décidé de faire un saut la-bas et quand on arrive, on voit la maman sur le rebord du bassin qui miaule ! Bien sûr, l'eau est montée, il y en a plus d'un mètre de profondeur.
Je m'approche et là, les 3 chats sont là, bloqués par de hauts murs. Seule issue : un tuyau d’où coule l'eau du bassin rempli...
Je vais chercher un escabeau (gentiment prêté par des messieurs qui chargent un camion à coté) et je descend. Très vite j'attrape un premier chaton gris et blanc, le roux part dans le tunnel et le noir rentre dans ce trou !
Le temps de mettre le 1er chaton à l'abri que le petit noir ressort de la canalisation : inerte. Il est trempé, il ne respire plus, il s'est noyé ! Joseph est en pleurs (et moi un peu) et je me souviens de mes cours de secourisme alors je prends le chaton, je lui ouvre la gueule et je souffle, je fais un massage cardiaque, je le frotte dans mon tee-shirt, je lui parle, je prie... Au bout d'interminables minutes, il commence à tousser, je continue à lui souffler un peu dessus, je le frotte encore et je fais le peau à peau (comme pour les bébés qui ne respirent pas à la naissance) : ça marche, il relève la tête. Je le roule dans un tissu et je le place avec son frère... Je tremble encore !
J'appelle Geneviève et je lui explique la situation, elle me rejoint avec le piège. Elle va chercher le chaton roux dans le tunnel et le rabat vers moi : hop là dans un autre panier !
La mère ne s'est pas laissée attraper, ce sera pour demain, on y retourne vers 9h30. Je viens d'avoir un message : le chaton noir lui a soufflé dessus !

Voilà, cette première expérience est positive mais j'ai tellement eu peur quand j'ai vu ce chaton mort ! Je n'ose imaginer ce qu'il serait arrivé aux 3 bébés si on n'était pas intervenu : la mort par noyade dans ce trou !
Je crois que je vais en rêver cette nuit : un chaton noir qui lève la tête et me regarde pleurer...

Dernière nouvelle : la maman chatte a été attrapé et elle a rejoint ses chatons.

Marie-Claude.
Merci pour ce témoignage et pour ta détermination à sauver les chatons Marie-Claude. Bravo. Il démontre que tout un chacun peut agir sans pour autant attendre l'aide ou déléguer le travail à une association.